Marchés

Les tendances Mode 2016-2017 à retenir [En images]

|
, , , , |

Avec près de 50.000 visiteurs et 800 marques françaises et internationales, le Who’s Next, qui se tient Porte de Versailles à Paris, du 22 au 25 janvier 2016, est le salon leader de la mode féminine en Europe. Le cabinet Martine Leherpeur Conseil a décrypté les tendances automne hiver 2016/2017 à retenir. 

Charlène Lermite
L’espace Trendy et Urban

Pendant 4 jours, le parc des expositions Porte de Versailles à Paris accueille 50 000...

Avec ses 50 000 visiteurs et ses 800 marques françaises, le Who’s Next est le salon leader de la mode féminine européenne. Du 22 au 25 janvier 2016, "les marques, acheteurs, journalistes, et trendsetters issus de plus de 100 nationalités se réunissent et font ensemble les tendances de la prochaine saison" explique le site du salon qui se tient au parc des expositions, Porte de Versailles à Paris. Découpé autour de 5 univers, fame, private, trendy, urban, et studio, le Who’s next a lieu à côté de Première Classe, le salon leader de l’accessoire de mode. Entre les défilés, les expositions et les conférences, le retail expert club distille les conseils d’experts du retail aux acheteurs. Le salon est surtout l’occasion de décrypter les tendances automne hiver 2016/2017. Le cabinet de conseil et prospective Martine Leherpeur, a dévoilé, le 22 janvier 2016, à travers son forum des tendances, les grandes lignes à retenir pour la saison prochaine.

Des lignes "animales, gutturales et radicales"

Plus que trois tendances, ce sont trois énergies, "animales, gutturales et radicales, mêlant nostalgie des années passées, et associations audacieuses de genre ou de matières" que le cabinet de Martine Lehepeur a noté pour la saison automne hiver 2016-2017. Le ‘western biker’ est "à cheval entre le Far West et le biker des 90’s", il mélange les genres et les matières authentiques et techniques, c’est un adepte de la superposition, des longueurs et des matières. A ses côtés, le ‘no go zoner’ ou "quand le monde de la nuit reconnecte avec l’underground, explique le cabinet de Martine Leherpeur, une confusion des frontières et des classes". L’esthétique est post-soviétique, et mixe des pièces du vestiaire sportif, avec du brillant, et des patchs kitsch, l’allure est faussement négligé. La dernière tendance repéré par le cabinet de Martine Leherpeur est le ‘pop gamer’ ou "l’enfant du pixel dont le style fait référence au numérique". Ce pop gamer "se réapproprie les messages et code underground, les logos de masses. Il assortit les couleurs comme un artiste" explique Martine Leherpeur. 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter