Marchés

Picard parie sur un fort développement de son parc

|
Philippe Pauze
Philippe Pauze© DR

Tout en restant confortables, Les ventes de Picard marquent le pas. Le spécialiste du surgelé a ainsi enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 4,7% (2,7% à magasins constants) au premier semestre de son exercice 2012-2013 (clos fin mars), selon un document interne que LSA s'est procuré. Des données légèrement inférieures aux performances enregistrées en 2011-2012 (respectivement 5,7% et 3,3%), qui n'avaient pas permis d'atteindre le CA prévisionnel.

Le panier moyen est stable, à 22,10 €, marqué, selon la même source, par « une baisse du nombre d'UV par panier et des produits achetés à un prix moindre » que vient compenser une hausse des débits de 2,7%. Pour Picard, l'heure est aussi à l'expansion internationale, avec beaucoup d'ambitions. « Nous prévoyons 30 à 35 ouvertures de magasins, par an, en France, sur les prochaines années, ce qui portera rapidement notre réseau à 1 100 unités », indique Philippe Pauze, PDG de Picard Surgelés, dans le document. À l'étranger, « dans une perspective de cinq à sept ans, nous pouvons imaginer la présence d'une centaine de magasins en Italie, une cinquantaine en Belgique et une centaine en Scandinavie », complète le patron.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter