Picwic fait le point sur sa logistique

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'enseigne de magasins de jeux et de jouets, principalement implantée dans le nord de la France, a centralisé l'essentiel de sa logistique sur son entrepôt de Houplines, dans le Nord-Pas-de-Calais, piloté via un nouvel outil de gestion de la supply chain. Objectif : gagner en volume, en flexibilité et en rapidité de livraison.

Picwic a recentré l'ensemble de sa logistique dans son entrepôt de 20 000m² basé à Houplines, dans le Nord-Pas-de-Calais.
Picwic a recentré l'ensemble de sa logistique dans son entrepôt de 20 000m² basé à Houplines, dans le Nord-Pas-de-Calais.© Picwic

Difficile de parvenir à bien dimensionner son entrepôt lorsque l'on travaille dans une activité aussi saisonnière que le jouet. "Nous réalisons 35% de notre chiffre d'affaires en décembre, la moitié au cours du dernier trimestre", confirme Maxime Antoniutti, directeur de la logisitique, de la qualité et des approvisionnements de Picwic. Pour gagner en efficacité et en volume, l'enseigne de jouet a centralisé depuis cinq ans sa logisitique dans un entrepôt géant de 20 000m², à Houplines dans le Nord-Pas-de-Calais. Et s'est plus récemment équipée de nouvelles solutions logicielles du groupe Manhattan Associates. 

Une forte saisonnalité

Avec son entrepôt de Houplines, Picwic a pu centraliser l'ensemble de la logisitique de ses 22 magasins, implantés principalement dans le nord de la France avec des points de vente d'une surface moyenne de 2000 à 2500m². "Mais nos plus grands magasins vont jusqu'à 4000m², précise Maxime Antoniutti. Notre offre regroupe entre 8000 et 10 000 références de jeux, jouets, loisirs créatifs et autres jeux vidéo."

Une large palette qui a nécessité de redimensionner l'entrepôt pour répondre au pic de Noël en mètres carrés et en personnel. "Hors saison, nous livrons les magasins une à deux fois par semaine pour le volume d'un semi-remorque. Cette fréquence double en octobre et peut aller à trois livraisons par jour pour les plus gros magasin. De même, nos effectifs passent d'une cinquantaine de salariés en permanent à 90 personnes pour la saison de Noël, voire 120 personnes pour le pic des deux premières semaines de décembre", détaille Maxime Antoniutti. Pour gérer cette saisonnalité, l'enseigne collabore avec une entreprise voisine spécialisée dans la bière - dont les ventes enregistrent un pic de mai à août - pour partager les salariés, caristes notamment, via un groupement d'employeurs. 

Accompagner la croissance

Las, si ce nouvel entrepôt a certes apporté plus de confort, la première année d'exploitation a été quelque peu décevante. La faute, selon Maxime Antoniutti à l'ancien outil de gestion informatique de la logistique. "Nous plafonions en termes de performances et de nombre de palettes. Il nous fallait gagner en volume et en productivité pour pouvoir accompagner notre croissance : dans nos activités, le e-commerce et le "click & collect", que nous sommes en train de mettre en place, sont devenus une nécessité", poursuit le directeur logistique, qualité et approvisionnements de Picwic. 

Pendant deux ans, l'enseigne a travaillé avec Manhattan Associates pour mettre en place de nouveaux outils de gestion. Un chantier de longue haleine mais opérationnel depuis un an. "C'est grâce à ces nouvelles solutions que nous avons réussi à expédier jusqu'à 1000 palettes par jour au cours du dernier Noël", estime Maxime Antoniutti. Outre ces gains en volume, l'enseigne a enregistré un gain de 25% de sa productivité. "Nous avons aussi divisé par quatre les erreurs de livraisons gâce au meilleur contrôle que permet ces nouveaux outils", ajoute Maxime Antoniutti. De quoi pouvoir attendre sereinement le prochain passage du Père Noël !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA