Pierre, feuille, papier… toilette !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

BRÈVES N’en déplaise à ses détracteurs, les acteurs du papier toilette innovent. Ce dernier étant, lui-même, pour les Français, une invention plus récente qu’on ne le croit. 

LotusAquatube.jpg
LotusAquatube.jpg© dr

Nos descendants riront sans doute à gorge déployée lorsque leurs archéologues découvriront des tas de rouleaux de papier à côté de cuvettes designées. Une pensée pour nos arrière-grands-parents, qui n’ont pas eu la chance d’user des feuilles rosées. On l’ignore souvent, mais le papier toilette, tel qu’on le connaît, ne se démocratise en France que dans les années 50…

Pour les fesses, l’âge de pierre a duré jusqu’à la fin de l’Antiquité. Comme le disait Aristophane, célèbre poète antique : « Trois pierres peuvent suffire pour se torcher le cul si elles sont raboteuses. Polies, il en faut quatre. » Conditions somme toute difficiles pour le postérieur ! Si les Égyptiens sont déjà plus civilisés avec leurs serviettes en tissu, le supplice du gravier durera un bon rouleau d’années en Occident. Parfois allégé de paille, voire de rien du tout, quand les temps sont rudes, en hiver. Au Moyen Âge, seules les classes élevées commencent à s’inquiéter du bien-être de leur séant. Du lin, du chanvre et autres douceurs commencent à s’inviter à la foire du trône.

Le destin de la presse écrite

Pour le bas peuple, un ustensile de génie se démocratise : le célèbre « bâton merdeux ». Objet courbe devenu mythique. La solution la plus écologique jamais inventée, sans doute ! C’est aux Chinois, inventeurs du papier, que l’on doit le bon exemple. Cette société supérieure en créera du spécifique pour le postérieur. Hélas, en bon respect de la hiérarchie, seul l’Empereur aura droit à cette invention. Parfumée, qui plus est !

En dehors de quelques passages par le monde végétal, les techniques n’évolueront guère jusqu’au XVIIe siècle, celui de la presse écrite. Ici réside le destin des premiers journaux. Une pratique qui perdurera jusque dans les années 80, dans les campagnes françaises.

Ce n’est qu’en 1857, à New York, que Joseph Gayetty invente ce qu’il appelle le « papier thérapeutique». Il est humidifié, parfumé, et vendu en paquet de 500 feuilles. En paquet, oui ! Pour la révolution, il faut attendre 1890, où la Scott Paper Company industrialisera, pour la première fois, le papier en rouleaux. Mais sans que le nom du groupe n’y figure. Trop gênant… Au début du XXe, les marques se multiplient, mais le papier reste réservé aux élites. En 1935, une deuxième révolution arrive : l’entreprise Nothern Tissue parvient, grâce à un nouveau procédé industriel, à ne plus faire figurer d’échardes dans le produit fini. Viendront ensuite le double épaisseur, le triple, le coloré, le mandrin jetable dans la cuve en 2011… Et c’est après la Seconde Guerre mondiale que le papier d’aujourd’hui fera son entrée dans presque tous les foyers français. Alors une chose est sûre, avant de dire que les innovations ne fleurissent pas sur le papier toilette, prenez toujours en considération que ce marché reste finalement encore très jeune…

En dates

  • Antiquité & Moyen Âge Usage de pierre, de chanvre, de paille, ou rien…
  • XIVe siècle  Premier papier parfumé en Chine, pour l’Empereur
  • XVIIe siècle  Utilisation de journaux après l’invention de la presse
  • 1857  Papier industrialisé
  • 1890  Papier en rouleau
  • 1935 Suppression des échardes 

En chiffres

  • 786 M € : Les ventes de papier toilette en France, CAM à fin février 2014
  • 71,6% : La part de marché des MDD

Source : Iri

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2315

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA