Pilpa révise son plan social pour la troisième fois

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
L226902002_1Z.jpg
L226902002_1Z.jpg© DR

La direction du glacier Pilpa à Carcassonne a maintenu son projet de fermer l'usine tout en soumettant une nouvelle version de son plan social au personnel, qui continue de refuser l'arrêt de l'activité. Pilpa, propriété du géant européen de la glace R et R Ice Cream, détenue par le fonds d'investissement américain Oaktree Capital Management, propose désormais des mesures de reclassement à 104 de ses 114 salariés : 80 en France et 24 à l'étranger.

C'est la troisième proposition de la direction, qui a commencé par mettre sur la table 8 reclassements, puis 77. Les deux premières fois, les salariés ont obtenu gain de cause devant le juge qui avait interdit à la direction de procéder au licenciement collectif, faute de mesures de reclassement satisfaisantes. Mais les employés ont persisté dans leur opposition.

Le groupe entend aussi vendre le terrain et le bâtiment. Une société de Carcassonne, Comelec (réseaux et télécommunications) et une entreprise espagnole de boulangerie industrielle ont fait part de leur intérêt. Mais les représentants du personnel ne veulent pas que le site soit racheté par une entreprise sans rapport avec l'agroalimentaire et souhaitent créer une coopérative pour maintenir une activité de glacier sur le site.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2269

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA