Plan de séduction pour les légumes surgelés

Bonduelle « réchauffe » l'austère rayon des légumes surgelés en créant un pôle de produits d'impulsion à son entrée.

Exit l'image triste du rayon des légumes surgelés que le client fréquenterait par pure nécessité pour y acheter des haricots verts ou épinards basiques peu propices à l'exaltation. Bonduelle, le leader de la spécialité, veut l'ériger en « rayon de séduction », à l'égal de tant d'autres, à travers la préconisation merchandising qu'il propose actuellement aux distributeurs.

Comment ? En mettant en valeur et en avant la nouvelle génération de légumes surgelés qui parlent davantage aux sens du chaland. Telles les poêlées et autres galettes cuisinées, qui connaissent actuellement un fort engouement (voir tableau). « Elles apportent cette dimension plaisir qui faisait défaut au rayon, argumente Arnaud L'Ange, directeur du marketing des Surgelés Bonduelle. Plutôt qu'un fade légume à cuire à l'eau, qu'il faut ensuite accommoder, voici des formules riches en saveurs, vite prêtes, qui suscitent l'envie d'acheter. »

C'est pourquoi Bonduelle conseille d'implanter ces produits d'impulsion dès l'entrée du rayon. Déroulant ainsi le linéaire depuis les formules « plaisir » les plus élaborées jusqu'aux incontournables mono-légumes de base. Poussant ainsi le client à la découverte.

Ne pas exiler les poêlées parmi les plats cuisinés

Les galettes ouvrent la marche. Jusqu'à présent, elles n'étaient composées que de légumes. Depuis peu, elles offrent aussi des formules cuisinées à la viande ou au poisson. Suivent les gratins, purées ou potages apportant aussi un véritable service au client, même s'ils sont moins nouveaux.

Bonduelle fait ensuite la part belle aux poêlées multi-légumes. « Il s'agit de produits d'accompagnement - avec moins de 10 % de viandes ou poissons -, souligne Arnaud L'Ange. Pas question, donc, de les implanter avec les plats cuisinés surgelés comme on le voit parfois ! » Ces poêlées composites font la transition avec les mélanges de légumes plus classiques : ratatouille, couscous, pois-carottes

Voilà qui conduit insensiblement le chaland au vaste pôle des mono-légumes. Fini la séduction ? Pas tout à fait. De plus en plus de formules cuisinées existent comme alternative au simple légume. Tels les épinards à la crème spécialité de Findus. Ou les Poêlées Saveur mono-légumes de Bonduelle. À implanter - évidemment - à côté du référent nature. Toujours pour le plaisir !
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1607

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA