Marchés

Plans sociaux : commerce et agro-alimentaire très présents sur la liste noire de la CGT

|
Logo CGT

Certains cas sont connus - Leader Price (87 emplois), Conforama (288 emplois), Fnac (300 emplois), Carrefour (3000 à 5000) ou Fralib (182 emplois), d'autres beaucoup moins. Dans la liste des 46 entreprises menacées de plans sociaux, en redressement ou enliquidation judiciaire, que la CGT vient de remettre au Premier ministre Jean-Marc Ayrault figure un certain nombre dans le secteur de l'agro-alimentaire : Belvedère à Beaucaire (700 emplois), Germanaud à Blois (130 emplois), la Société languedocienne de panification (47 emplois), Caliste Boffress, en Ardèche (65 emplois)...

Si l'automobile est le secteur le plus représenté, commerce et agro-alimentaire arrivent juste derrière. C'est ainsi armé que Bernard Thibault a rencontré le Premier ministre. "Le gouvernement a sa propre liste, a-t-il commenté en sortant de l'entretien. Malheureusement, ça devrait se croiser ou se cumuler". Et de réclamer une loi pour "permettre aux salariés de contrarier la décision des gestionnaires lorsqu'il n'y a pas de bien-fondé économique aux licenciements". Ce qu'ont déjà fait les syndicats de Leader Price ou de Conforama. Parmi les autres sujets abordés, le décret en préparation sur les retraites et la hausse du Smic. Jean-Marc Ayrault a reçu aujourd'hui tous les partenaires sociaux pour préparer le sommet social qui se déroulera avant le 14 juillet et dont François Hollande devrait dévoiler les contours ce soir au journal télévisé de 20 heures.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message