Plus d'un franchisé sur trois a créé au moins un emploi en 2015

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La douzième enquête annuelle sur la franchise, réalisée par l’institut CSA pour la Banque Populaire et la Fédération française de la franchise, montre que le secteur reste toujours aussi dynamique. Ainsi, 77% des franchisés déclarent mieux résister à la crise qu'un commerçant isolé.

Le franchisé type qui ouvre son premier point de vente est ainsi un homme (à 60%) de 36 ans en moyenne. Dans trois cas sur quatre, il quitte une activité salariée pour œuvrer désormais en indépendant "accompagné".
Le franchisé type qui ouvre son premier point de vente est ainsi un homme (à 60%) de 36 ans en moyenne. Dans trois cas sur quatre, il quitte une activité salariée pour œuvrer désormais en indépendant "accompagné".© Fotolia/Rawpixel.com

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

S’il est un pan de l’économie où l’optimisme est de rigueur, c’est bien celui de la franchise. Ainsi, 67% des franchisés se disent optimistes en cette année 2015 et 89% des franchiseurs, selon les résultats de la 12ème enquête annuelle de la franchise, réalisée par l’institut CSA pour la Banque Populaire et la Fédération française de la franchise.

14% des Français regardent la franchise comme une opportunité professionnelle

Tout juste, quand même, s’il faut relever un bémol à cela : si cette proportion de franchisés béats est identique à 2014, on laisse toutefois, en un an, quelques franchiseurs sur le bord du chemin : s’ils sont 89% à voir l’avenir en vert aujourd’hui, ils étaient 95% en 2014.

Rien de dramatique, évidemment, mais c’est malgré tout à noter. Pour le reste, rien d’inquiétant, bien au contraire. La franchise reste un modèle extrêmement attractif : plus de 14% des Français aimeraient se lancer dans cette aventure entrepreneuriale.

Le portrait type de l'entrepreneur qui se lance : un homme de 36 ans en moyenne

Et si de la volonté à l’action il y a évidemment un pas, il faut dire que les exemples des aînés, déjà entrés dans la carrière, peuvent aider à se décider. Le franchisé type qui ouvre son premier point de vente est ainsi un homme (à 60%) de 36 ans en moyenne. Dans trois cas sur quatre, il quitte une activité salariée pour œuvrer désormais en indépendant "accompagné".

Une liberté qui ne va sans quelques sacrifices. Plus d’un tiers des franchisés (35% pour être précis) gagnent moins de 20.000 euros net, soit 1660 euros par mois. Certes, beaucoup de Français aimeraient disposer de ce revenu mais, rapporté aux horaires effectués, voilà qui ne fait pas lourd du taux horaire. Heureusement, la moyenne est toutefois plus généreuse, à 32.120 euros (près de 2700 euros par mois). Grand ouf de soulagement…

Plus d'un franchisé sur trois a créé au moins un emploi en 2015

Tout est évidemment lié au nombre de points de vente : 72% des franchisés ne disposent ainsi « que » d’un seul magasin, quand 16% en ont deux, et 12% trois et plus. Conséquence de ce panachage : 21% emploient moins de deux salariés et 42% entre deux et cinq. Le nombre moyen de salariés en équivalent temps plein pointe quant à lui à 7,8 salariés par point de vente, contre 6 salariés en 2014.

C’est donc le signe que le secteur recrute, chose suffisamment rare pour être soulignée : 36% des franchisés ont ainsi créé un emploi, au moins, en 2015.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA