Marchés

Plus de fleurs pour les morts, mais moins pour les amis

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Il est des études étonnantes. Celle sur les dépenses en « végétaux d’ornement » par exemple, en clair : les fleurs. France Agrimer s’est penchée sur la question. Il en ressort que les achats de fleurs « pour offrir » ont reculé de 5,1% en 2009, à 1,2 milliard d'euros. En revanche, charité bien ordonnée commençant par soi-même, les achats « pour soi » ont, eux, grimpé de 4%, à 419 millions d'euros. La palme de la progression revenant aux « dépenses pour les cérémonies funéraires et pour fleurir les cimetières » qui, elles, ont bondi de 17,9%, à 663 millions d'euros. France Agrimer, sans doute surpris de ces résultats, s’abstient de toute explication. Tout juste si l’on sait que, désormais, le marché se partage comme suit : 52,5% pour les fleurs « à offrir », 29,1% pour les fleurs « à cimetière » et 18,4% pour les « auto-cadeaux ». Au total, les Français ont dépensé 3,24 milliards d'euros en végétaux d'intérieur ou d'extérieur, soit une progression de 2,9% par rapport à 2008.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA