Marchés

Plus de fleurs pour les morts, mais moins pour les amis

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Il est des études étonnantes. Celle sur les dépenses en « végétaux d’ornement » par exemple, en clair : les fleurs. France Agrimer s’est penchée sur la question. Il en ressort que les achats de fleurs « pour offrir » ont reculé de 5,1% en 2009, à 1,2 milliard d'euros. En revanche, charité bien ordonnée commençant par soi-même, les achats « pour soi » ont, eux, grimpé de 4%, à 419 millions d'euros. La palme de la progression revenant aux « dépenses pour les cérémonies funéraires et pour fleurir les cimetières » qui, elles, ont bondi de 17,9%, à 663 millions d'euros. France Agrimer, sans doute surpris de ces résultats, s’abstient de toute explication. Tout juste si l’on sait que, désormais, le marché se partage comme suit : 52,5% pour les fleurs « à offrir », 29,1% pour les fleurs « à cimetière » et 18,4% pour les « auto-cadeaux ». Au total, les Français ont dépensé 3,24 milliards d'euros en végétaux d'intérieur ou d'extérieur, soit une progression de 2,9% par rapport à 2008.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA