Plus du tiers du budget de communication des distributeurs dans les boîtes aux lettres

|

Les prospectus sans adresses et autres mailings et courriers adressés pèsent très lourds dans les budgets média de la distribution, selon le spécialiste de la pige publicitaire Tns Media Intelligence, qui présentait ce matin les dernières évolutions de son nouveau baromètre dédié. Avec près de 2,7 milliards d’euros investis sur an (arrêté à fin mars 2009), le courrier et les prospectus représentent 9,7 % du marché publicitaire des grands media, soit un niveau équivalent à l’affichage (9,8). Parmi les grands annonceurs se distinguent des groupes comme La Redoute (109 millions d’euros, + 30,5%, pour les seuls courriers adressé) et Carrefour (91 M€, +18 %) ou Leclerc (89 M€) pour les prospectus.
Par ailleurs, ce média résiste particulièrement bien à la crise des investissements publicitaires avec une progression moyenne des budgets estimée à + 7,9 % au cours des 3 premiers mois de l’année, (+ 13,7 % pour le courrier adressé, + 1,1 % pour le non adressé) contre – 4,2 % les autres média. Sachant que c’est la distribution qui se taille la part du lion dans ce domaine avec, en moyenne, 35 % des dépenses publicitaires des enseignes concentrées sur les tracts et autres mailings, loin devant les banques et les assurances (7%). Au total, les distributeurs trustent 64 % des dépenses engagées sur ces médias (79 % pour le courrier non adressé et 53 % pour le courrier adressé).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message