Plusieurs offres de reprise fermes ont été déposées pour les magasins Fly

|

Offre de dernière minute de Conforama, reprise partielle par un cadre, les rumeurs se multiplient quelques heures avant l’annonce officielle des offres fermes de reprise des magasins du groupe Mobilier Européen (Fly, Atlas et Crozatier).

Les offres fermes de reprises seront dévoilées ce 10 octobre en fin de journée
Les offres fermes de reprises seront dévoilées ce 10 octobre en fin de journée© Morgane-Lalala // Creative Commons Wikipedia

Le groupe Mobilier Européen va vivre une journée des plus désagréables. C’est aujourd’hui en fin de journée que seront révélées les offres engageantes de reprise pour ses magasins Fly, Atlas et Crozatier. Elles donneront une idée de l’ampleur de la vente à la découpe du groupe, placé en redressement judiciaire depuis plusieurs semaines. Selon des informations émanant des syndicats, But et Alinéa auraient fait des offres pour quelques magasins, respectivement en région parisienne, et dans le Sud de la France. « Les concurrents font leurs courses pour renforcer leur maillage et leurs implantations » se désole un salarié. Un responsable financier de l’entreprise aurait également déposé une offre portant sur 40 à 50 magasins, sans que l’on sache quelles enseignes sont concernées. Un bruit évoque le dépôt de dernière minute d’une offre de reprise de Fly par le groupe Steinhoff (propriétaire de Conforama). Contacté par LSA, Conforama ne fait « aucun commentaire » sur ce dossier. Le groupe d’ameublement avait déjà racheté il y a quelques mois les 19 magasins Fly de Suisse (une zone très rentable) ainsi que sur 8 Atlas et un Fly en France. Mobilier Européen, propriété de la famille Rapp, connaît d'importants problèmes depuis plusieurs années. Une crise de management a fragilisé l'édifice, qui a aussi été touché de plein fouet par les difficultés qui touchent le secteur du meuble, dont les ventes reculent année après année (près de 13% en deux ans selon les données de la banque de France).

 

3747 emplois concernés

Les trois enseignes du groupe représentent un chiffre d’affaires annuel  de 744 millions, en chute constante. Fly qui flirtait avec les 700 millions d’euros en 2008 est maintenant passée largement sous les 500 millions. Le 17 septembre, la direction précisait que treize manifestations d’intérêt avaient été reçues à date, concernant 153 magasins sur 197. Le verdict sur les offres engageantes tombera en fin de journée, après présentation des offres aux représentants du personnel. « Ce n'est qu'après le 24 octobre que le groupe Mobilier Européen sera en mesure d'informer avec toute la précision nécessaire du nombre d'emplois potentiellement préservés par les offres de reprise. Et ce n'est qu'à l'issue du jugement du Tribunal de Grande Instance de Mulhouse, qui interviendra selon toute probabilité dans la première quinzaine de novembre, qu'on connaitra le nombre d'emplois préservés avec certitude » a commenté Mobilier Européen, qui emploie 3747 personnes (300 au siège, 1848 via les magasins détenus en direct, et environ 1600 dans les magasins en franchise).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message