Marchés

PME: les entrepreneurs engagés ont leur label

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A l’occasion de la remise des prix des Grès d’or 2014, la Feef va dévoiler le lancement de la première marque collective PME, le label  «Entrepreneurs + Engagés».  

Ce label fait l’objet d’une labellisation par Ecocert
Ce label fait l’objet d’une labellisation par Ecocert

Dans un contexte où les consommateurs recherchent des produits authentiques, locaux et porteurs de valeurs respectueuses de l’emploi et de l’environnement, la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France poursuit son travail de revalorisation des TPE, PME et ETI. C’est à travers une initiative nationale dirigée vers la grande distribution et les consommateurs que la Feef lance la première «marque collective PME», qui prend la forme du label  «Entrepreneurs + Engagés».

Un signal fort aux politiques

«Pour les entrepreneurs, ce label est une reconnaissance de leur travail engagé au quotidien et un signal fort adressé aux politiques que les engagements pris envers les Français sont tenables à condition de soutenir les initiatives justes, les acteurs locaux responsables et les créateurs de valeurs de demain», assure Dominique Amirault, président de la Feef.

Rassurer le consommateurs

Sur la base d’un cahier des charges strict, faisant l’objet d’une labellisation par Ecocert (de 1500 à 2500 euros par an selon la taille de la société), les entreprises indépendantes partenaires de la grande distribution pourront apposer sur leurs produits ce label «repère» pour éclairer le choix des consommateurs. Cette initiative nationale a plusieurs objectifs. Tout d’abord celui de promouvoir le modèle PME dans une démarche de progrès créatrice de valeurs pour tous, de nourrir une différenciation concurrentielle pour les distributeurs et de les accompagner dans leur propre démarche RSE. Ce label a également l’ambition de réassurer les consommateurs sur l’origine et la fabrication de ce qu’ils achètent et de contribuer à donner du sens à leurs actes d’achat (soutien de l’emploi local et de l’économie nationale).

50 entreprises labellisées d'ici fin 2014 et 150 d'ici fin 2015

Selon Dominique Amirault, président de la Feef, «Nos partenaires de la grande distribution comprennent notre initiative et, un à un, la soutiennent, conscients de l’importance d’offrir aux consommateurs des produits différents. Conscients aussi que, derrière les produits labellisés, il y a des emplois au cœur des régions, à proximité de leurs magasins. Et que sans emplois, il n’y a pas de consommation». Les premières actions commerciales avec les distributeurs débuteront en 2015, l’objectif étant de labélliser 50 entreprises d’ici à la fin de l’année et 150 à fin 2015. «Nous avons déjà signé un accord avec la Feef», annonce Thierry Cotillard, directeur de l’offre alimentaire chez Intermarché. Toutes les PME qui détiendront ce label seront ainsi obligatoirement reçus par acheteur. Ces mêmes fournisseurs verront au minimum une de leur innovation référencée au moins 4 mois. De plus, une mise en avant sera offerte lors de la sortie, l’année prochaine, d’un prospectus spécifique. «La Feef n’a pas suffisamment de moyens pour communiquer nationalement sur ce label. La grande distribution se doit de jouer le jeu afin de l’imposer», conclut Thierry Cotillard.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA