Point S accélère sa transformation en Amérique du Nord

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le réseau Tire Factory, représentant américain de Point S, enseigne spécialiste du pneu et de l’entretien auto, organisait sa convention du 17 au 19 février. L’événement a été l’occasion de faire un point sur la transformation du réseau. Ainsi 85% du réseau a été mis ou sera prochainement aux couleurs de Point S. In fine, le réseau pour le continent Nord-Américain, incluant le Canada, atteint 340 points de vente.

Au Québec, les adhérents Unipneu tombent leur panneau pour devenir Point S.
Au Québec, les adhérents Unipneu tombent leur panneau pour devenir Point S. © Point S Canada

La rédaction vous conseille

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


POINT S

POINT S

60 000 € d’apport personnel

demande de documentation
« Notre marque, c’est la façon dont nous faisons des affaires. Et le changement de nom de Tire Factory en Point S est une évolution nécessaire pour répondre aux attentes des clients. » C’est en ces termes que Walter Lybeck, CEO de Tire Factory et représentant de Point S USA, a ouvert la convention du réseau qui se tenait du 17 au 19 février à Phoenix, en Arizona. « Changer de nom a été un choc émotionnel pour beaucoup de nos adhérents, détaille le dirigeant. Mais c’était le bon choix à faire pour rester indépendants et répondre aux nouveaux défis de demain. » Un tel discours n’est pas sans rappeler la philosophie de Point S en France. C’est d’ailleurs l’une des clés du réseau pour s’implanter à l’étranger : travailler avec des acteurs ou des réseaux tenant farouchement à leur indépendance, tout en s’appuyant sur une enseigne forte pour la communication comme pour les négociations avec les manufacturiers. 
 
Lors de sa convention, des fournisseurs de Point S USA exposaient leurs nouveautés. Une session revenait également sur les enjeux du marché, très similaires à ceux de l'Europe (concurrence en ligne, e-commerce, relation client, les Millenials, etc).
 
 
Tire Factory, principalement implanté dans l’ouest des Etats-Unis, compte 206 magasins, répartis dans 15 états et trois entrepôts (Portland, Oregon; Denver, Colorado; Salt Lake City, Utah) pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 300 millions de dollars. Et en 18 mois, 85 % du réseau affiche désormais les couleurs de Point S ou le fera prochainement.  
 
En effet, le contrat conclut avec Point S Development, filiale de Point S Group en charge de l’international, impose aux adhérents d’afficher le logo sur la devanture en plus de prendre les couleurs vertes et bleues, ainsi que le marquage des baies de service avec les métiers. Aucune obligation n’a été pour l’intérieur, mais les membres de Tire Factory, après avoir mis du temps à assimiler les changements, ont fortement investi dans la modernisation intérieure de leur magasin. « Les investissements consentis ont été importants, car les points de vente sont plus grands qu’en Europe », précise Adrian Smiechowski, directeur du développement des affaires internationales pour Point S Development. La direction aidait ses adhérents à hauteur de 25 000 dollars, mais les enveloppes se comptent plutôt en centaines de milliers d’euros. Et Walter Lybeck a d’ailleurs précisé lors de la convention que les adhérents ont vu leur chiffre d’affaires s’améliorer avec le changement de panneau.
 
Lors du changement de réseau, les adhérents ont bien souvent investi plus que dans un simple changement de façade afin de redynamiser leur point de vente. En photo ci-dessous, le cas de magasins aux Etats-Unis.
 
Une approche continentale
Parallèlement au développement américain, Point S a également ciblé le Canada, en signant avec le réseau Unipneu. La densité du réseau se révèle plus importante, avec 896 magasins. « Nous avons été très agressifs dans notre processus d’harmonisation et malgré nos objectifs de 50 pour 2016 et 100 Point S pour 2016, nous comptons à ce jour 187 fiers adhérents Point S. Nous ciblons un objectif de 225 pour 2017 » , assure Bruno Leclair, CEO de Point S Canada. Tous les centres ne pourront en revanche pas basculer Point S, l’objectif consiste à atteindre 400. Et comme aux Etats-Unis, les adhérents ont fortement investi dans leur point de vente.
 
« L’autre objectif avec l’abandon d’Unipneu pour Point S a été de  consolider notre image, dispersée sur de multiples bannières, détaille le dirigeant canadien. Cela nous a également apporté de la rigueur dans notre communication et notre marketing. Par ailleurs, l’appui d’une enseigne internationale nous permet d’avoir de meilleures discussions avec les manufacturiers et d’utiliser la marque de distribution pour le pneu hiver Winterstar. »
 
Exemple de communication faite au Québec.
 
 
Mais Point S poursuit surtout un objectif Nord-Américain. Le directeur du développement des affaires internationales de Point S Development a annoncé lors de la convention que « l’objectif d’ici 2020 est de devenir le troisième réseau de détail avec un total de 900 points de vente harmonisés entre les Etats-Unis et le Canada. » Un bureau a été créé à Boston, et un recrutement vient d’avoir lieu, Gary Sass se chargeant désormais de coordonner les développements entre Point S USA et Point S Canada. Bruno Leclair précise par exemple qu’une harmonisation sur les services permettrait d’offrir une garantie sur les Etats-Unis et le Canada.
 
L’Asie en ligne de mire
Point S est actuellement implanté dans 32 pays, avec 3400 centres dont 24 pays en Europe pour plus de 2 500 points de vente. Le réseau vend plus de 16 millions de pneus dans le monde (tourisme, poids lourd, moto, agricole…) avec un CA consolidé monde de 3 milliards de dollars. Et au-delà du continent nord-américain, Adrian Smiechowski souligne que « l’objectif prioritaire est l’Asie du sud-est (Indonésie, Thaïlande, Philippines, Vietnam). Nous venons d’ouvrir deux pays en Asie, avec les premiers points de vente pilotes en cours d’harmonisation en Malaisie et Inde, avec un objectif respectivement par pays de 30 et 100 centres à 3 ans. »
 

(De gauche à droite) Bruno Leclair (Point S Canada), Walter Lybeck (Point S USA) et Adrian Smiechowski (Point S Development).

 

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA