Point S cible 5000 centres d’ici 5 ans dans 50 pays

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Un gain de 46 points de vente en France et de 200 à l’international. La franchise d’entretien auto continue de s’étendre sur le globe. Christophe Rollet vient d’ailleurs de dévoiler des objectifs de croissance toujours aussi soutenue dans l’Hexagone et les Dom-Tom, mais surtout en dehors de l’Europe, en l’Asie et en Amérique du nord.

Sur 2018, Point S compte ouvrir en France 15 centres sous le concept City, 20 en Entretien Auto, 5 en Industrie et 10 en Centre auto.
Sur 2018, Point S compte ouvrir en France 15 centres sous le concept City, 20 en Entretien Auto, 5 en Industrie et 10 en Centre auto.

La rédaction vous conseille

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


POINT SOLEIL

POINT SOLEIL

30 000 € d’apport personnel

demande de documentation
 
2017, année de tous les records, selon Christophe Rollet, directeur général de l’enseigne Point S. En France, la franchise atteint désormais 520 points de vente, gagnant 46 nouveaux centres sur un an. Le concept historique Entretien Auto a le plus attiré (+29), suivi du dernier né, City, dédié à la proxi (+9). Centre Auto et Industrie fédèrent chacun 4 points de vente supplémentaires.  « Et 13 adhérents ont ouvert un autre centre, ce qui est gage pour nous de qualité puisque cela signifie qu’ils croient en la rentabilité des concepts », souligne le dirigeant.
 
À l’international, Point S a également étendu son influence avec environ 200 points de vente supplémentaires. Ainsi, l’enseigne a mis un pied un Inde et en Malaisie sur 2017. Les premiers centres aux couleurs ont été ouverts, et un déploiement plus important est attendu sur l’année 2018. Le drapeau Point S est aussi visible sur Djibouti depuis peu, avec un énorme centre de 3000 m² et 26 baies ! « Quand nous investissons un pays, nous ciblons toujours un minimum de 5% de parts de  marché, rappelle Christophe Rollet. In fine, il s’ouvre en moyenne un centre Point S tous les 2 jours.» 
 
Objectif : 50 pays à 5 ans
Pour 2018, la tête de réseau dévoile encore des ambitions fortes sur l’international :  « de nouveaux pays arriveront en Asie et le maillage se développera sur toute l’Amérique du Nord et du Sud.»  D’ailleurs, le directeur général prévoit que d’ici 5 ans, l’activité se fasse à plus de 50% en dehors de l’Europe. De 33 pays, il cible une présence dans 50 pays, pour 5 000 centres au global pour 3600 aujourd'hui.
D’ailleurs, pour accompagner cette expansion, Point S s’est réapproprié à 100% depuis le 1er janvier la structure Alianco qui était détenue à 50% avec Mobivia. L’objectif consistait à améliorer les conditions d’achats au niveau monde pour les deux groupes. « Sauf  que 1+1 ne fait pas forcément 2, souligne Christophe Rollet. Point S et Mobivia sont tous les deux des gros groupes et les gains auprès des fournisseurs n’étaient pas significatifs. En revanche, nous conservons cette entité pour la partie achats monde et également pour gérer la marque Point S dans le monde entier afin que la charte graphique soit respectée dans tous les pays.»
 
Point S signe avec l’enseigne allemande Pit Stop
En Europe, Point S vient de signer avec le réseau Pit Stop. Cette alliance permet à l’enseigne de passer de 480 centres à 870 centres, et de 10 à 15% de parts de marché. En revanche, chose étonnante pour la franchise française, il n’est pas question de faire tomber le panneau Pit Stop au profit de Point S. Christophe Rollet assure que les réseaux sont complémentaires - l’un faisant plus de pneumatiques, l’autre davantage d’entretien auto- mais on peut imaginer que les zones de chalandise se recoupent entre les centres, ce qui justifie l’utilisation de 2 panneaux distinctes pour les automobilistes. 
 
2018 sous le signe de la qualité
En France, les objectifs portent sur un maillage de 550 points de vente, incluant France et Dom-Tom. Cette dernière région enregistre d’ailleurs de bons résultats. Joël Arandel, directeur marketing de Point S France, a également indiqué que 2018 sera placée sous le signe de la qualité, au sens large. Par exemple, au sujet de la communication digitale, le siège va prendre la main sur l’animation des pages Facebook des centres. L’idée consiste autant à aider les adhérents sur le sujet qu’à maitriser également la communication faite. Une organisation qui a déjà fait ses preuves pour gérer le CRM ou encore Point S TV, lancée en juin dernier. 
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA