Point S : digitalisation et international en sujets clés pour 2017

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le spécialiste des pneumatiques et de l’entretien auto avance dans la digitalisation de ses centres avec la mise en place d’une TV. Borne ou écran d’affichage, le but consiste à pousser des produits et prestations lors de périodes clés pour l’enseigne. Et côté international, l'expansion continue, principalement en master franchise.

Chaque année, Point S s’intéresse à sa notoriété avec Ipsos. 2016 a été l’année de lancement de la nouvelle campagne publicitaire, toujours avec Patrick Bosso en docteur. Résultat : la notoriété s’est consolidé (12% en spontanée, 79% en notoriété globale) et plus de 7 français sur 10 déclarent connaître le slogan.
Chaque année, Point S s’intéresse à sa notoriété avec Ipsos. 2016 a été l’année de lancement de la nouvelle campagne publicitaire, toujours avec Patrick Bosso en docteur. Résultat : la notoriété s’est consolidé (12% en spontanée, 79% en notoriété globale) et plus de 7 français sur 10 déclarent connaître le slogan.

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


POINT SOLEIL

POINT SOLEIL

30 000 € d’apport personnel

demande de documentation

Point S France sort tout juste de son congrès annuel. Parmi les annonces majeures, en dehors de l’international et de la création de Point S Group, on retiendra notamment l’arrivée de Point TV, un moyen de digitaliser les 489 centres de l’enseigne. Comme toute franchise, les formats des magasins sont variables, la solution sera donc elle aussi protéiforme souligne Joël Arandel, le directeur marketing : « cela pourra être une borne dans la salle d’attente ou un écran au-dessus de l’accueil. Le contenu des boucles sera adapté à l’emplacement et sera piloté en grande partie depuis le siège. Le dirigeant du centre pourra en revanche personnaliser une partie des messages pour des annonces locales. »

Ces dispositifs afficheront des informations génériques comme la météo ou l’infotrafic, des données institutionnelles comme l’ouverture d’un nouveau point de vente en France ou à l’international, les campagnes de promotions du moment, et enfin les informations locales. Joël Arandel compte sur ce service pour promouvoir pendant les périodes clés pour l'enseigne, comme les départs en vacances, des produits saisonniers, ou encore apporter de la visibilité uniforme à ses fournisseurs.

Pas d'e-commerce, servcie web-to-store en réflexion

En revanche, pas de click&collect – encore- et encore moins de site e-commerce ! Et pour Christophe Rollet, directeur général de Point S, aucun retard sur le sujet : « le propre d’une enseigne est d’investir pour bien renseigner ses clients et vendre le bon produit. On est à peu près tous au même prix. La différence se fera sur la qualité de service. » Le développement des chatbots qui permet de guider les clients dans leur choix avec du commerce conversationnel fera peut-être bouger les lignes à l’avenir.

Toujours est-il que même sans e-commerce, l’enseigne annonce de bons résultats, progressant notamment sur le marché du tourisme (+2%) sur un marché estimé à -1%. « Le pneumatique reste encore la base de notre chiffre d’affaires, mais la progression se fait aussi sur l’ensemble des familles entretien (+13%), précise Christophe Rollet. La croissance sur ces produits se maintient depuis plusieurs années, avec la prise de part de marché régulière. »

L’expansion du maillage se poursuit également, avec 65 nouvelles ouvertures sous les 4 concepts (City, Fast fitter, Centre Auto, Industriel).

Naissance de Point S Group

L’international est un sujet fort chez Point S. L’entité vient d’ailleurs de créer une nouvelle identité pour rassembler toutes ses filiales, à savoir Point S Group. Elle regroupe Point S France, Point S development (division en charge de l’international), Point S Development Europe, Point S North America (chapeautant depuis Boston le continent américain) et Point S Asia (prochainement créé à Singapour). En effet, parmi les dernières ouvertures, l’enseigne s’est développé en Master Franchise en Malaisie et en Inde.
 
Et du côté de Point S North America, sur 2016, 340 points de vente ont changé leurs couleurs sur les un réseau de 600 magasins. « Cela demande du temps car les investissements à réaliser sont très importants, les magasins étant gros", précise Christophe Rollet. Et de préciser au sujet de l’expansion de l’enseigne dans le monde : « il ne s’agit pas de planter un drapeau mais de travailler avec des acteurs indépendants existants qui ont aussi une obligation de développement année après année. L’objectif consiste à atteindre au moins 5%  de part de marché. » 
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA