Points relais: Fini Kiala, bonjour UPS Access Point

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le « rebranding » complet sera achevé d’ici à 2016. Il souligne aussi la volonté d’UPS, qui a racheté le réseau en 2012, de faire rendre plus « pratiques » les offres pour les e-marchands et les clients.

Le point Kila devient UPS Access Point
Le point Kila devient UPS Access Point

En France, les points relais Kiala vont peu à peu changer de nom. UPS, qui avait racheté le réseau en février 2012, annonce en effet l'association de sa marque « UPS Access Point » aux relais Kiala en France. Le rebranding complet sera achevé en 2016. En outre, dans le cadre de la poursuite de son intégration du réseau Kiala, UPS propose désormais « des offres plus pratiques pour les e-marchands et les e-consommateurs français ».

Faciliter le commerce transfrontalier

Afin de répondre aux besoins croissants en matière de commerce électronique transfrontalier, UPS permet par exemple aux e-marchands et aux e-consommateurs en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni, d'envoyer les marchandises commandées en ligne directement aux relais UPS Access Point/Kiala dans chacun de ces pays.

Le réseau compte aujourd'hui plus de 12 000 relais dans sept pays européens et offre de nouvelles perspectives d'expansion. Il existe actuellement 4 300 relais UPS Access Point/Kiala en France.

Livraison contrôlée, retour produits plus pratique

Les consommateurs de ces 5 pays peuvent également se rendre dans les relais UPS Access Point/Kiala pour déposer les colis étiquetés UPS prépayés, y compris pour les renvois d'articles. Selon l'heure de la journée à laquelle un colis est déposé, il est conservé en toute sécurité au relais UPS Access Point/Kiala et collecté par UPS le jour même, ou le jour ouvrable suivant.

« Ces services supplémentaires répondent aux attentes exprimées dans le cadre de notre enquête Pulse of the Online Shopper 2013, où les consommateurs ont indiqué qu'ils souhaitent mieux contrôler le moment et le lieu de livraison de leur achat, et bénéficier d'un processus de retour pratique », explique Grégory Goba-Blé, directeur général d'UPS France.

« En outre, ces services contribuent à nos initiatives en matière de développement durable : les chauffeurs feront moins d'allers-retours chez les clients, ce qui réduira les émissions de carbone », ajoute-t-il.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA