Portes ouvertes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sept Français sur dix se disent inquiets de ne pas réussir à se procurer une alimentation saine pour leur santé ! La dernière étude d'Ipsos est dramatique pour l'image de marque de l'industrie agroalimentaire. Autant de conséquences évidentes du horsegate, ou du débat sur l'aspartame ou l'huile de palme. Et, bien sûr, de telles réactions nuisent aux ventes, puisque 42% des Français affirment ne pas avoir acheté un produit alimentaire car ayant un doute le concernant. Il faut, hélas, en être persuadé, toutes les dernières crises alimentaires laissent des traces profondes dans l'imaginaire des consommateurs. Sans oublier ces émissions de télévision ou de radio, qui surfent sur cette question jusqu'à écrire ou dire que manger est dangereux et même « tue ».

Que faut-il penser de cette surenchère verbale et de ces amalgames à répétition ? Il convient d'abord de ne pas tomber dans le piège de la

41% des Français pensent que la qualité des produits alimentaires s'est améliorée ces cinq dernières années.

sinistrose. Non, les Français ne rejettent pas en bloc toute l'industrie agroalimentaire. Pour s'en convaincre, il suffit d'observer cette tendance forte du fait- maison ou de ce plaisir retrouvé de cuisiner en famille ou pour des amis. Mais ce n'est pas tout. Si l'on regarde le même sondage d'Ipsos, on s'aperçoit qu'il existe aussi des raisons d'espérer. Par exemple, 41% des Français pensent que la qualité des produits alimentaires s'est améliorée ces cinq dernières années. Et, seulement, 39% disent qu'elle s'est détériorée.

Voilà pourquoi il faut défendre bec et ongles le savoir-faire de l'industrie agroalimentaire française, et ne pas jeter l'opprobre sur une profession. Cette semaine, LSA publie donc un dossier « Halte aux idées reçues ! » (lire pages 26 à 34). Cette réflexion est née à la suite d'une discussion avec Christophe Heurtevent, senior vice président de Trace One, le leader européen des solutions e-collaboratives de gestion de produits de grande consommation. En regardant la façon dont les rouages de la chaîne alimentaire se sont professionnalisés ces derrières années, il nous est apparu important de combattre tous ces préjugés qui foisonnent. Même s'il ne faut pas se voiler la face et dire que tout va très bien. Oui, il y a des crises et parfois des escroqueries. Mais si ces problèmes sont quelquefois le résultat d'une course effrénée et dangereuse aux prix bas (pour les marges des entreprises ou pour être le moins cher sur le marché), ils sont aussi décelés et révélés parce que l'on cherche beaucoup plus qu'avant (davantage de contrôles avec des outils puissants) et que l'on communique plus vite (réseaux sociaux...).

Il convient donc d'éduquer les consommateurs, de prouver et de démontrer les efforts de ces dernières années. Il est grand temps pour l'industrie agroalimentaire de monter une vaste opération « portes ouvertes ». Car, n'en déplaise à certains, chaque jour des centaines de milliers de personnes, dans l'industrie comme dans le commerce, travaillent pour optimiser la traçabilité, améliorer les cahiers de charges. Simplement, chacun le fait plus ou moins discrètement et dans un ordre dispersé. Il est plus que jamais nécessaire d'actionner tous les leviers de la « réassurance » pour les consommateurs. Et, selon la même enquête Ipsos, ils sont nombreux. Il faut parler de plaisir et de goût, prouver l'origine et le lieu de fabrication, donner davantage d'informations sur les ingrédients, assurer la chaîne du froid, garantir la traçabilité, intégrer d'autres notions que le prix dans les négociations commerciales, multiplier les labels, développer le bio, instaurer encore plus de transparence. Et le faire savoir.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2297

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA