Forum Franchise Lyon 2015

La 7e édition du Forum Franchise Lyon, organisé par la CCI de Lyon, se déroule le 15 octobre 2015 à Cité – Centre de Congrès – Lyon (Cité Internationale). Alimentaire, beauté-santé-forme, équipement et services à la personne et aux entreprises, automobile, restauration, équipement de la maison… Pas moins de 150 exposants seront présents. A l'occasion de cet événement, la rédaction de LSA se mobilise pour vous livrer les dernières infos et ses conseils en matière de création ou de reprise de franchise.

Portrait d’un jeune franchisé Norauto

|

Olivier Rosé a ouvert sa première franchise le 29 avril aux couleurs de Norauto. Retour sur un projet qui a duré plus de un an entre les premiers contacts et l’inauguration.

Entrepreneur 
Avant de choisir sa franchise, le trentenaire a comparé plusieurs enseignes, cherchant des informations sur le web, à Franchise Expo Paris et auprès des franchiseurs.
Entrepreneur  Avant de choisir sa franchise, le trentenaire a comparé plusieurs enseignes, cherchant des informations sur le web, à Franchise Expo Paris et auprès des franchiseurs.

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


NORAUTO

NORAUTO

100 000 € d’apport personnel

demande de documentation

De la boîte de nuit à Norauto... Olivier Rosé, récent franchisé du centre auto bleu et jaune, affiche un parcours atypique et qui, en même temps, reste conforme aux nouveaux profils des franchisés. En effet, selon Valentine Guyot, chargée du recrutement chez Norauto : « Si nous avions beaucoup de cadres en reconversion, nous voyons désormais de nombreux candidats ayant déjà un passé d’entrepreneur. Ils cherchent avec la franchise une nouvelle activité, qui bénéficie de la force et de l’appui d’une enseigne. »

Ainsi, après dix ans comme cariste, Olivier Rosé se lance dans l’entrepreneuriat en créant avec un associé un bar-discothèque baptisé El Patio, à Compiègne (60). « Nous avons fait un carton mais, après cinq ans, je voulais quitter le monde de la nuit et ses complications, relate-t-il. Cette expérience m’a permis d’apprendre le commerce et le management. D’ailleurs, si je n’avais pas eu ces bagages, je n’aurais peut-être pas pris un Norauto. »

Après la revente de ses parts, le dirigeant, alors âgé de 33 ans, dispose d’une belle somme d’argent, et l’idée de rester son propre patron le séduit toujours.

Le plus rapide à répondre

Olivier Rosé entre alors en phase de recherche d’informations sur la franchise pendant une année. Il se rend au salon Franchise Expo Paris en mars 2014, ciblant un Carrefour Market en Corrèze. Mais de par sa formation initiale en bac pro « mécanique agricole », il prend tout de même quelques informations sur les centres-­autos, confrontant deux réseaux, Norauto et Feu vert.

La franchise en grande distribution est vite écartée de la sélection, Olivier Rosé cherchant des horaires plus cadrés et demandant une gestion moins lourde. « Norauto a été le réseau le plus rapide à me répondre, et le contact est bien passé avec l’équipe », commente-t-il. Après avoir assisté à une réunion d’informations, l’entrepreneur s’est ainsi prêté à une série de tests organisés à Massy (91), siège de la franchise Norauto. Coup de chance aussi pour Olivier Rosé, un centre était en construction dans une zone E. Leclerc, à Pont-Sainte-Maxence (60), et aucun franchisé n’était encore positionné dessus. « Nous enregistrons 1 100 contacts à l’année, avec 3 % de candidats validés, détaille Valentine Guyot. Nous prévoyons toujours deux à trois dossiers par projet pour s’assurer d’avoir toujours un candidat. »

Du côté de l’adhérent E. Leclerc, Vincent Carlier, le dirigeant de la grande surface alimentaire, a adopté les enseignes Brico et Jardi de son groupement, mais a voulu jouer la carte de la diversité pour l’auto. Une activité qu’il jugeait aussi complexe, dixit le franchisé. Pour Olivier Rosé, l’emplacement, clé du succès pour une franchise, est parfait : « Le bâtiment est à côté de la ­station-service, on ne peut pas le rater. » L’entrepreneur s’appuie fortement sur les flux de la grande surface, publiant des promotions au dos des tickets.

Trois mois de formation

Fin 2014, entre Noël et le Jour de l’an, le franchisé signe son contrat. Il entre en formation pendant deux mois et demi en succursale et quinze jours chez un franchisé. « J’ai fait quasi tous les postes, précise Olivier Rosé. Le plus complexe a été la prise en main informatique, le commerce restant du commerce. Pour la partie ressources humaines, j’ai bénéficié du soutien du siège pour le recrutement et, surtout, pour connaître les aides auxquelles je pouvais prétendre. »

Au total, le centre-auto de Pont-Sainte-Maxence compte six employés et trois apprentis, pour un bâtiment d’une surface de 740 m². Et, autre aide précieuse, selon le franchisé, l’aménagement du point de vente, qui s’est réalisé en trois mois ! « J’ai récupéré 740 m² vides, et il a fallu installer l’électricité, monter des étagères et remplir les rayons, explique Olivier Rosé. Les équipes de Norauto étaient présentes et m’ont conseillé dans le choix des références. »

Les premiers résultats se révèlent positifs pour le nouveau patron, avec en moyenne un panier de 64 € et des ordres de réparation variant de 150 € à 180 €. Olivier Rosé enregistre un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros et sera déjà rentable dès la première année, alors qu’il faut souvent atteindre deux ans. Un démarrage au quart de tour ! 

Manager avant tout

Olivier Rosé dirige une équipe de six employés et de trois apprentis. Pour les recruter, il a bénéficié du soutien du siège de Norauto. Son expérience comme patron de boîte de nuit lui sert au quotidien pour le management.

À l’écoute du client

Pour ouvrir une franchise Norauto, il est impératif d’être commerçant (communication aisée, identifier et prioriser les besoins des clients...) plus que de posséder le savoir d’un technicien auto.

Réceptif au soutien de son franchiseur

Pour Olivier Rosé, l’accueil de l’équipe franchise–Luc Da Cruz (directeur du secteur IDF Nord Est), Frédéric Cecconi (DG), Valentine Guyot (chargée du recrutement) et Fabrice Flamand (dir. du développement)– a été décisif.

Les chiffres de Norauto

  • 105 franchisés au 30?août 2015 pour 258 succursales
  • Plus de 40 centres franchisésd’ici à 2017
  • 1,2?M € de CApour le Norauto de Pont-Sainte-Maxence

Source : Norauto

Les 8 étapes pour devenir franchisé de centre-auto

  1. Premier contact - découverte de la franchise
  2. Validation de la candidature
  3. Recherche de l’emplacement (création - reprise)
  4. Signature du contrat de réservation
  5. Montage administratif du projet
  6. Signature du contrat de franchisé
  7. Formation de un à cinq mois dans le réseau
  8. Ouverture du centre

Parcours d'Olivier Rosé

Âgé de 33 ans. Diplômé d’un bac pro « mécanique agricole », il n’a jamais travaillé en atelier. Pendant dix ans, il est cariste en intérim. À 28 ans, il se lance dans l’entrepreneuriat, en ouvrant une discothèque avec un associé, à Compiègne. L’affaire tourne bien, mais au bout de cinq ans, le jeune dirigeant souhaite changer d’univers et revend ses parts. Un an et demi plus tard, le 29?avril, il ouvre un centre Norauto dans la zone E. Leclerc de Pont-Sainte-Maxence (60).

 

Les conditions d’entrée

  • Apport personnel : 100 000 € requis au minimum
  • Investissement global de 400 000 à 450 000?€
  • Droit d’entrée : 20 000 €
  • Redevance annuelle publicitaire : 2%
  • Royalties de 1,9% à 3%

Source : Norauto

Clotilde Chenevoy, à pont-sainte-maxence


 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA