Pour 1 milliard de dollars, Google s’offre les talents et les innovations de HTC

|

Google a finalement conclu un accord avec HTC, le 21 septembre 2017. Le géant du web récupère 2000 ingénieurs de HTC et surtout ses licences de propriété intellectuelle. 

HTC collabore avec Google sur le futur lancement du Pixel 2.
HTC collabore avec Google sur le futur lancement du Pixel 2. © TechCrunch

1 milliard de dollars (924 millions d’euros). C’est la somme déboursée par Google pour s’offrir à la fois les talents et l’innovation du taïwanais HTC. 2000 ingénieurs de HTC seront maintenant employés par Alphabet, la maison mère de Google, qui récupère également de manière exclusive les licences de propriété intellectuelle du constructeur. Cette opération intervient 5 ans après le rachat de Motorola par Google pour 12,5 milliards de dollars, qui s’était conclu 2 ans plus tard, par la revente de Motorola pour 2,9 milliards de dollars à Lenovo.

En faisant l'acquisition de HTC, Google poursuit son incursion dans la production d’objets et terminaux connectés. En 2014, Google avait déjà racheté Nest, spécialiste des objets connectés pour la maison. Google pourra également profiter de l’expertise et du réseau de distribution de HTC.

Un accord après 10 ans de collaboration

Google et HTC n’en sont pas à leur coup d’essai, puisque les équipes du Taïwanais avaient collaboré avec Google pour son dernier smartphone, le Pixel, sorti en octobre 2016. HTC accompagne encore Google pour la sortie de son Pixel 2, le 4 octobre prochain. HTC avait aussi été le premier constructeur à lancer un smartphone sous Android avec le HTC Dream en 2010. L’entreprise, qui possédait alors 10% de parts de marché sur le smartphone, avait également collaboré avec Google sur le Nexus. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message