Pour en savoir plus

|

Dossier




OLIVIER COSTIL AVEC C. AZOULAI À NEWYORK ET L. LEGAULT À QUÉBEC

    POUR MIEUX COMPRENDRE




Les définitions

L'OBSERVATOIRE STRATÉGIQUE MERCER
met en perspective un indicateur de valorisation d'une vingtaine de distributeurs, le score de création de valeur (SCV), avec une série d'indicateurs de développement de leur activité, les scores d'activité.

LE SCV EST LA SOMME PONDÉRÉE DE TROIS VARIABLES
? le ratio de valorisation (valeur d'entreprise/chiffre d'affaires): la valeur d'entreprise est la somme de la capitalisation boursière à la clôture du dernier exercice et des dettes portant intérêt. Et ce ration entre à hauteur de 40% dans les SCV ;
? le ratio «market to book» (valeur d'entreprise/fonds propres et dettes portant intérêt inscrits au bilan), pour 40% également; ?l'évolution de la capitalisation boursière sur les quatre derniers exercices (20% du SCV).

LES SCORES D'ACTIVITÉ, AU NOMBRE DE 15, PRENNENT EN COMPTE LE DÉVELOPPEMENT DE L'ACTIVITÉ DANS 6DOMAINES

? le développement international (évolution du nombre de pays, poids du CA hors marché domestique, poids des pays en développement);
? les investissements (en % du CA, évolution 2003/2002, croissance des surfaces);
? les points de vente (part du parc en rénovation, évolution de la surface moyenne, effectif/m2);
? les concepts (nombre de formats, nombre d'enseignes);
? la diversification (nombre de métiers, part du CA dans les métiers de diversification);
? le contrôle du chiffre d'affaires. Une vingtaine de distributeurs cotés en Bourse ont été sélectionnés pour leur exemplarité au niveau national, régional ou international.

Le calcul
1. Chaque entreprise a été notée sur une échelle de 1 à 10 en fonction de son score de création de valeur. Deux frontières apparaissent: - les sept sociétés ayant un score de création de valeur supérieur à 6 sont considérées comme ayant une stratégie gagnante; - celles qui se situent entre 3 et 6 sont dites « à potentiel ». Les autres sont « à risque ».
2. Un coefficient a été attribué à chaque score d'activité de manière à établir une relation entre la combinaison de ces derniers et le SCV de chaque entreprise, sous forme d'une équation obtenue par régression logarithmique.
3. L'influence de chaque score d'activité sur la création de valeur peut ainsi être étudiée précisément et des typologies d'entreprise réalisées en analysant leurs différents scores d'activité.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter