Pour faire face à la crise, Findus continue de valoriser son offre

|

Dans le contexte actuel, crise, faiblesse de l’euro face au dollar, cours des matières premières qui explosent, Findus joue son rôle de leader. La marque innove pour valoriser le marché des surgelés salés mais mise également sur des produits accessibles.

Face à la concurrence de la marée, Findus développe de nouveaux poissons bruts.
Face à la concurrence de la marée, Findus développe de nouveaux poissons bruts.©FINDUS

Crise ou pas crise, Findus garde le cap. La marque, leader des surgelés salés, continue le même rythme d’innovations que les précédentes années et table sur 40 nouveaux produits d’ici fin 2015. Déjà pour avril, elle arrive avec 16 références. Plusieurs axes ont été choisis: le poisson, le snacking et les plats cuisinés.

Concurrencer le rayon marée

«De manière générale, les consommateurs français consomment moins de poissons. Il nous appartient donc de repenser nos gammes et d’avoir des produits accessibles pour faire face à la concurrence du rayon frais poissonnerie », explique Caroline Nobilé, directrice marketing et R&D Findus Europe du Sud. Findus arrive donc sur une nouvelle référence de poisson nature, consensuelle : la Limande (4x100 gr, 7,20 euros). La marque innove également sur quatre nouvelles références de poissons accommodés, légèrement assaisonnés et accessibles en prix (moins de 4 euros) avec des filets de Colin d’Alaska citron et fines herbes, sel et poivre, curry et à la méditerranéenne. « Ce segment, c’est l’avenir du poisson cuisiné avec un taux de pénétration qui s’est multiplié par deux en cinq ans (de 9,2 % en 2009 à 20,6 % en 2014) », ajoute Caroline Nobilé.

Dynamiser le snacking

Pour continuer à dynamiser le segment du snacking, encore trop peu développé sur les surgelés à la différence du frais, Findus lance des éditions limitées sur Speed Pocket avec, de mars à aout, une référence à l’alsacienne et une nouveauté, pérenne, sur les Wrap avec un poulet curry.

Enfin, sur les plats cuisinés, un segment qui ne retrouve pas de sa vigueur depuis le scandale du horsegate, Findus a décidé de miser sur les poêlées. Elle lance alors une gamme « les recettes à l’italienne », composée de Mafaldine au poulet et d’un risotto crémeux. Il reste une catégorie ou Findus ne répond pas présent : les pizzas. « Les acteurs comme Buitoni et Dr. Oetker sont forts et c’est compliqué d’entrer sur ce marché », confie Caroline Nobilé. Compliqué, peut-être mais il n’est pas impossible que la marque réfléchisse tout de même à se lancer. A suivre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter