Pour les fêtes, Comtesse du Barry fait la part belle au frais

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’enseigne de Maïsadour prépare les fêtes de fin d’année. Avec, pour 2013, une gamme plus large sur les produits frais articulée autour du foie gras, du saumon et du caviar.  

comtesse du barry

Certes, les ventes ne décollent pas, le chiffre d’affaires stagne à 25 millions à fin juin 2013. "Les ventes se maintiennent mais la conjoncture n’est pas bonne… ", explique Leila Veillon, directrice marketing de Comtesse du Barry. Il n’empêche, le groupe maintient ses efforts, et multiplie les projets.

Aéroports et restaurants

Pour se développer, le pôle de Maisadour vise l’exportation, qui représente entre 7 et 8% de son chiffre d’affaires, via, entre autres, des points de ventes dans les aéroports. A Paris, le projet d’un restaurant situé la place de la Madeleine à Paris, où règnent Fauchon et Hédiart, devrait ouvrir ses portes pour septembre 2014.

En attendant ces grandes étapes, Comtesse du Barry prépare les fêtes 2013. Et au menu, beaucoup de produits frais.

Atteindre 50% de frais d'ici à trois ans

"Actuellement, nous sommes à 75% de conserves pour 25% de frais. D’ici à trois ans, nous voulons être à 50% partout", assure Leila Veillon. La marque tient à préserver son identité en restant associée aux cadeaux, d’où le maintien de la gamme des conserves. En magasin, le réseau de boutiques fait peau neuve avec deux nouveaux points de vente, à Sèvres et à Parly 2 notamment (Paris) qui mettent en avance le frais avec des 'gondoles cakes' qui mettent en scène les 'baguettes magiques', c'est-à-dire les produits empilés.

A Noël, le frais aura la part belle grâce, notamment, au foie gras, qui reste le produit phare et pèse 28% du chiffre d’affaires de Comtesse du Barry. Pour l’édition 2013, un mets glacé avec du Monballizac, des zestes d’oranges et de citrons confits sera présent dans le réseau des 60 boutiques.

Comtesse du barry proposera également du caviar, grâce à la société Huzo dont le groupe détient 10%. En plus de sa gamme Arpège, qui décline des grains gros (Arpège 1) ou plus petits (3) elle lance une série de trois ‘shots’ de Bari (15 grammes, 29.90 €) pour cibler un public plus jeune. En édition limitée pour les fêtes, la neige du caviar sera son offre premium, avec une boite de 20 grammes à 159,80 euros.

Elle s’appuie en outre sur sa saumonerie Saint Ferréol, à Brioude (43) rachetée par la coopérative Maïsadour en septembre 2012, pour proposer cette année de tres grandes tranches de saumon fumé (150 grammes pour 15.80 €) sorties de son usine. "Nous sommes sur le saumon frais depuis dix ans, mais c’est la première fois que nous pouvons proposer notre saumon", s’enorgueillit la directrice marketing. Qui fera, comme Dlepeyrat en GMS, son premier Noël avec sa gamme.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA