Marchés

Pour Lustucru, l'avenir passe par la tortilla

|

La marque, ultradynamique sur le traiteur, se lance dans un tout petit marché, qu'elle entend bien faire grossir...

Pour ses deux versions d’omelettes, la marque fait appel à un sous-traitant espagnol.
Pour ses deux versions d’omelettes, la marque fait appel à un sous-traitant espagnol.

On connaissait Lustucru dans les oeufs, les pâtes, le riz, les box, et, plus récemment, sur le marché des frites fraîches, segment ouvert en 2012 après le succès de ses pommes noisettes au traiteur. « Dans ce rayon, le poids de l'innovation est important, il pèse 4,7% sur un an [chiffre Nielsen, NDLR]. Le traiteur est un marché qui bouge beaucoup et qui réagit bien aux nouveautés », observe Marie-Catherine Aune, directrice marketing pour le frais chez Lustucru. Fortes de ce constat, les équipes de Lustucru se sont creusé les méninges à la recherche de trouvailles où la marque semblait « légitime ». « Nous n'irons jamais faire des pizzas ou des sandwichs triangles, car nous tenons à garder une cohérence dans notre marque », assure la responsable marketing. Son regard s'est finalement tourné sur un tout petit marché, qu'elle entend bien faire grandir à vitesse grand V...

Démocratiser, avec une offre premium

La tortilla en GMS pèse 1 200 tonnes pour un chiffre d'affaires estimé à 2,7 millions d'euros environ. Cette famille de produits est présente avec la griffe espagnole Te Gusta (groupe Campifood) et... c'est à peu près tout. Ce modeste segment enregistre pour autant des performances honorables, à +6,7% en valeur. Si Lustucru y entre, c'est avec un objectif bien plus grand : la marque compte amener le marché à 3 000 tonnes ! Pour susciter l'appétit des Français, Lustucru s'est appuyée sur un sous-traitant espagnol, et a puisé l'inspiration hors de nos frontières pour ses tortillas premium. Ici, pas de jus au moment de sortir le produit de son emballage, l'omelette de pommes de terre, la tortilla - composée d'oeufs, de pommes de terre, et avec une variante au jambon - se présente dans une barquette noire et se réchauffe au four à micro-ondes.

« Notre volonté est de démocratiser la tortilla avec un produit frais et bien mis en valeur », indique Marie-Catherine Aune. Elle prévoit déjà, pour soutenir le produit annoncé en rayon au mois d'octobre, des bons de réduction immédiats et de la promotion sur le lieu de vente. Mieux, la prochaine publicité télé de Lustucru incarnée par des marionnettes en forme de manique pourrait intégrer, en 2014, cette nouveauté...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message