Pour répondre à la demande de lait bio, Lactel accompagne les producteurs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

En raison des aléas climatiques Lactel a subi une baisse de sa production de lait bio de 10 %. Cette situation, associée à la hausse de la demande, entraine des tensions sur les approvisionnements. Ainsi, Lactel s’engage à soutenir les nouveaux producteurs souhaitant se convertir au bio afin d'augmenter ses volumes de lait.

Lactel accompagne les conversions pour augmenter ses volumes de lait bio
Lactel accompagne les conversions pour augmenter ses volumes de lait bio

Avec sa gamme de lait bio, Lactel se positionne comme le numéro un du secteur avec une part de marché de 34,4 % en volume (IRI, CAM P11 2016). Pionnier sur le marché, la marque n’a cessé de se développer pour s’adapter à la demande massive des Français (700 000 nouveaux foyers passés au lait bio en 1 an, Kantar 3T 2016). Parallèlement à la hausse importante de consommation, qui a entrainé une tension dans les approvisionnements, Lactel a subi des aléas climatiques qui ont touché sa production de lait bio. En effet, le printemps humide et l’automne 2016 sec ont été défavorables aux agriculteurs dans les principaux bassins du Nord et du Grand Ouest de la France. Conséquence directe : une baisse de 10 % de la collecte laitière.

Ainsi, pour continuer à se développer et ne plus subir d’aléas, Lactel, qui travaille déjà avec 500 fermes bio, soutient près de 150 fermes supplémentaires dans leur conversion au bio. Ces élevages, qui comptent en moyenne 50 vaches en moyenne, s’engagent ainsi dans une démarche longue de 2 ans.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA