Pour ses 50 ans, Bébé 9 fourmille de projets [Interview]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Bébé 9, le groupement d’indépendants spécialisé dans la puériculture, célèbre en 2015 son cinquantième anniversaire. L’occasion de faire le point sur la stratégie de l’enseigne avec Manuel Lefèvre, son président.

Manuel Lefèvre a été nommé président de Bébé 9 en 2012.
Manuel Lefèvre a été nommé président de Bébé 9 en 2012.© Bébé 9

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Alors que Bébé 9 fête son cinquantième anniversaire tout au long de cette année 2015, Manuel Lefèvre, président du groupement d’indépendants spécialisé dans la puériculture, détaille pour LSA la stratégie de son réseau. Au programme : renforcement de l’omnicanal, développement du parc de magasins, mise en place de nouveaux contrats avec les fournisseurs et refonte de la communication de l’enseigne davantage orientée vers les médias digitaux.

LSA – Bébé 9 fête ses cinquante ans cette année, quelle est la situation du réseau aujourd’hui ?

Manuel Lefèvre – Nous avons terminé l’année 2014 avec un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros en France, en hausse de 2% à périmètre constant. Aujourd’hui, Bébé 9 compte 140 magasins, sous trois types de formats allant de 300 à 1000m². La surface moyenne de nos points de vente est de 650m², souvent implantés en périphérie même si nous réfléchissons à un redéploiement en centre-ville. Nous sommes également implantés au Maroc, aux DOM-TOM et avons ouvert quatre nouveaux magasins l’an dernier.

LSA – Quels sont vos objectifs pour 2015 ?

M. – L. – Notre stratégie pour l’avenir s’articule autour de quatre axes : le développement de l’omnicanal, l’extension du parc de magasins physiques, la mise en place de nouvelles relations avec nos fournisseurs et une nouvelle plateforme de communication axée, notamment, sur les médias digitaux.

Quatre axes de développement

Notre premier levier de développement est l’omnicanal. Nous voulons ancrer Bébé 9 dans la modernité et développer l’omnicanal tout en conservant nos spécificités et nos valeurs de coopérative regroupant des commerçants indépendants. Pour cela, nous avons modernisé notre système d’information des magasins afin d’améliorer, notamment, la gestion des listes de naissance et du « click & collect », une solution d’achat que nous proposons à nos clients depuis trois ans et qui est devenue primordiale pour notre activité : aujourd’hui dans 65% des ventes réalisées sur le Net, les achats sont ensuite retirés en magasins. Jusqu’à présent, les articles commandés en ligne sont envoyés par notre centrale aux magasins pour que les clients viennent récupérer leurs emplettes. Notre nouveau système permettra d’adosser nos ventes en ligne au stock de chaque point de vente, avec également une visibilité sur les stocks des magasins voisins. Nous lancerons un pilote en juin et prévoyons de généraliser ce nouveau système en septembre prochain.

LSA – Quelles sont vos ambitions pour votre parc de magasins physiques ?

M.- L.- Après une phase de stabilisation de notre réseau en 2014, nous avons déjà six ouvertures programmées pour 2015 et tablons, au total, sur une dizaine d’ouvertures cette année. Nous avons initié une dynamique de redéploiement et visons une cinquantaine d’ouvertures d’ici 3-4 ans afin d’améliorer notre maillage du territoire en France. Nous cherchons notamment des espaces de 750m² en centres commerciaux mais adapterons en fonction de la zone de chalandise.

LSA – Concernant vos relations avec vos fournisseurs, quels sont vos projets ?

M.- L. – Notre ambition est de faire des marques nationales de véritables partenaires pour notre réseau. Nous travaillons sur un nouveau contrat d’enseigne qui devrait voir le jour fin 2015 ou début 2016 avec trois niveaux d’offres. L’objectif est de clarifier nos relations fournisseurs avec des conditions plus faciles et différents niveaux d’engagement pour pouvoir développer, avec les fournisseurs les plus impliqués, davantage d’actions communes comme des mises en avant des produits en magasins, sur le Net et nos actions de CRM. Parallèlement, nous continuer à renforcer nos positions sur nos marques propres, qui représentent entre 20 et 25% du chiffre d’affaires de nos magasins. Nos MDD représentent quelque 2500 références, dont 32 produits fabriqués en France.

LSA – En matière de communication, quel est votre programme pour 2015, année des 50 ans de l’enseigne ?

M. – L. – Aujourd’hui, les consommateurs d’articles de puériculture sont ultra-connectés… mais toujours aussi perdus entre les différents produits et offres. Notre rôle de spécialiste est d’accompagner les parents pour faciliter leurs achats. Et nous sommes convaincus que les indépendants sont les mieux armés pour développer cette proximité avec la clientèle. Déjà très présent sur internet, nous voulons encore accroître notre présence sur les médias digitaux et les réseaux sociaux. Pour nos 50 ans, nous avons ainsi lancé un jeu-concours d’un mois offrant chaque jour 50 cadeaux d’une valeur de 5 à 400€ avec, en gros lot, deux voyages en famille d’une valeur de 2900€ à gagner.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA