Pour tout savoir des centres commerciaux de plus de 40 000 m² qui pourraient rester fermés le 11 mai 2020

|

Selon les analyses du cabinet de conseil et d’études SAD Marketing, Unibail-Rodamco-Westfield est la foncière la plus concernée par les décisions des préfets : 68% de ses centres et 87% de ses locataires pourraient rester fermés après le 11 mai. De même, l’Ile-de-France compte la plus grande part de magasins sous possible restriction (44%). Et, selon leur taux de présence dans les centres de plus de 40 000 m², Histoire d’Or, Yves Rocher, Micromania et Camaïeu seraient au «top » des enseignes subissant l’impact des possibles fermetures.  

Le Forum des Halles, à Paris, illustre doublement la question du groupe d’immobilier commercial et de la région de France qui seraient les premiers concernés par la décision de fermeture des sites de plus de 40 000 m², soumise à l’appréciation des préfets. Il appartient à Unibail-Rodamco-Westfield et se situe en Ile-de-France.
Le Forum des Halles, à Paris, illustre doublement la question du groupe d’immobilier commercial et de la région de France qui seraient les premiers concernés par la décision de fermeture des sites de plus de 40 000 m², soumise à l’appréciation des préfets. Il appartient à Unibail-Rodamco-Westfield et se situe en Ile-de-France.

Le cabinet de conseil, d’études et de technologies SAD Marketing, présent sur les marchés français et internationaux, publie une étude relative aux possibles restrictions de réouvertures, annoncées en début de semaine. Pour rappel, précise l’expert, «les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir, au-delà des sections alimentaires déjà ouvertes, les centres commerciaux de plus de 40 000 m² qui risquent de susciter de tels mouvements de population » a indiqué Édouard Philippe devant l’Assemblé Nationale le 28 Avril. Ainsi, «l'ouverture des commerces comprendra une exception pour les centres commerciaux qui ont une zone de chalandise qui va au-delà du bassin de vie et donc qui génère des déplacements et des contacts que nous ne voulons pas encourager », a précisé le chef du gouvernement. De là, SAD Marketing chiffre à 104, le nombre de centres commerciaux potentiellement concernés. Ce qui correspond à 11 354 commerces. Sur cette base, le cabinet de conseil détaille la géographie, mais aussi le «top » des propriétaires, de même que celui des enseignes soumis au «principe d’exception » diligenté par les préfets. Les sources de SAD Marketing reposent, en ce qui concerne les enseignes, sur les chiffres de la base LSA Expert (hors optique non intégrée à l’étude).


Unibail-Rodamco-Westfield, le premier concerné, devant Klépierre.

Sans surprise, le spécialiste des centres dits «jumbos » et leader mondial Unibail-Rodamco-Westfield, est le premier concerné. Sous condition de la décision préfectorale, 68% de ses centres et 87% de ses locataires pourraient rester fermés après le 11 mai. Klépierre l’emporte en nombre de centres (21 contre 15) mais seulement 59% de ses magasins resteraient fermés. Hammerson et Socri verraient aussi une grande part de leurs parcs et de leurs locataires concernés. 

Source : SAD Marketing

 

L’Ile-de-France compte la plus grande part de magasins sous possible restriction

Si en moyenne, ce sont 25% des magasins de centres commerciaux qui dépendent de la restriction décidée par les préfets, la part culmine à 44% en Ile-de-France. Loin devant la région PACA (31%).

Source : SAD Marketing


Histoire d’Or, au premier rang des enseignes sous impact

SAD Marketing a également établi le «top » des enseignes susceptibles de subir l’impact des restrictions. Via le taux de présence desdites enseignes dans les centres potentiellement concernés. Aux premiers rangs desquels Histoire d’Or, Yves Rocher, Micromania et Camaïeu

Source : SAD Marketing/ LSA Expert

 

Focus : les centres commerciaux d’Ile-de-France

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux de Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux d’Occitanie

Source : SAD Marketing

 

Focus : les centres commerciaux d’Auvergne-Rhône-Alpes

Source : SAD Marketing

 

Focus : les centres commerciaux des Hauts-de-France

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux de la Nouvelle Aquitaine

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux de la Normandie

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux du Grand Est

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux des Pays de Loire

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux de Bretagne

Source : SAD Marketing


Focus : les centres commerciaux de Bourgogne-Franche-Comté

Source : SAD Marketing

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message