Pourquoi Apple a décidé de baisser ses prix avec l’iPhone SE

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Apple a dévoilé l’iPhone SE lors de sa keynote du 21 mars 2016, sur son campus de Cupertino (Californie). La pomme a changé de stratégie en présentant un modèle entrée de gamme à bas prix. Si Apple explique vouloir toucher de nouveaux marchés avec l’iPhone SE, l’annonce ressemble à un aveu de faiblesse de la firme. 

L'iPhone SE possède la caméra de 12 mégapixels de l'iPhone 6.
L'iPhone SE possède la caméra de 12 mégapixels de l'iPhone 6. © Capture d'écran apple / YouTube

"Le smartphone avec un écran de 4 pouces le plus beau et le plus puissant du monde". Philip Schiller, le vice-président marketing international d’Apple a présenté, le tout nouvel iPhone SE, le 21 mars 2016 sur le campus de Cupertino (Californie), devant un parterre de journalistes et blogueurs spécialisés. Si Apple a décidé de faire plus petit, avec l’iPhone SE, la marque a surtout décidé de faire moins cher. L’iPhone SE s’affiche à 399 dollars aux Etats-Unis (soit 354 euros) et sera disponible en France dès le 31 mars 2016 pour 489 euros. Le produit présenté par Apple est "une idée excitante, explique Philip Schiller, nous avons débuté avec un design iconique et apprécié, puis réinventé ce qu’il y a à l’intérieur". L’iPhone SE, qui existe en quatre couleurs métallisées (gris foncé, argenté, doré et rosé), reprend le design de l’iPhone 5, et les caractéristiques de l’iPhone 6 : "L’iPhone SE vient avec un écran Retina de 4 pouces, un processeur A9 64 bits, une meilleure autonomie, une caméra de 12 mégapixels, les fonctions Live Photos, les vidéos en 4K, et le Touch ID pour Apple Pay", a précisé Philip Schiller.

Apple souhaite toucher de nouveaux marchés
Apple présente un produit de petite taille et ultra performant pour viser précisément les Etats-Unis et la Chine. "Les personnes achètent ces smartphones, car ils aiment avoir un téléphone compact, explique Greg Joswiack, vice-président d’Apple. Pour beaucoup, ce petit smartphone est leur premier téléphone". L’écran de 4 pouces va permettre à Apple de se positionner sur une nouvelle cible, les personnes qui débutent avec les smartphones. Greg Joswiack a précisé qu’Apple avait écoulé 30 millions d’iPhone avec un écran de 4 pouces en 2015. L'iPhone 5S, doté d'un écran 4 pouces, est 2ème au classement des iPhones les plus populaires en ce moment, d'après des chiffres fournis par Idealo. La firme à la pomme espère aussi éviter que ses clients américains changent pour Android. C’est une cible qui possède des smartphones âgés de plus de 2 ans et demi à renouveler. Le comparateur de prix Idealo explique dans un article du 21 mars 2016, que 52% des propriétaires d'iPhone s'intéresseraient à Android, alors qu'ils seraient seulement 9% chez les utilisateurs d'Android. 

Un aveu de faiblesse de la pomme ?
Comme évoqué lors des résultats d’Apple fin janvier 2016, pour le premier quart 2016, les chiffres de la marque ne sont pas mirobolants. Si la firme de Cupertino est toujours dans le vert, elle présente pour la première fois sa plus faible croissance en matière de ventes d’iPhone. Ce produit est le fer de lance de la marque et la tire vers le haut, en représentant près de deux tiers de son chiffre d’affaires. Cette nouvelle stratégie d’Apple avec un produit plus petit et moins cher témoigne de la difficulté face à laquelle se trouve Apple qui cherche de nouveaux clients. La marque a aussi présenté un nouvel iPad Pro avec un écran de 9,7 pouces, pour toucher la population qui possède des PC. Philip Schiller, le vice-président marketing international de la marque, a expliqué que 600 millions de PC sont âgés de 5 ans et plus, et vont donc devoir être renouvelés. Avec une tablette de petite taille, Apple se pose aussi en concurrent des autres marques comme Microsoft ou Samsung.

Toujours pas de chiffres concernant les ventes de l’Apple Watch
Comme lors de la conférence de janvier dernier, Apple n’a présenté aucun chiffre sur les ventes de l’Apple Watch. La montre connectée ne semble pas exploser les ventes, puisqu’Apple a même décider d’en baisser les prix avec un nouveau modèle, à 299 dollars, soit 51 dollars de moins que son Apple Watch la moins chère. Pourtant selon des chiffres publiés par Strategy Analytics, le 21 mars dernier, Apple aurait capté 63% de parts du marché des smartwatches et serait classé numéro 1. La marque se classerait au deuxième rang concernant les smartphones et les tablettes, avec respectivement 19% et 23% des parts de marché. 

Les nouveaux produits d'Apple en vidéo :

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Carnet des décideurs

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA