Pourquoi Avenir Telecom ferme son réseau de magasins Internity

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupe marseillais Avenir Telecom a été placé en redressement judiciaire le 4 janvier 2016. Pour assainir ses finances, Avenir Telecom revoit sa stratégie, et ferme son réseau de boutiques Internity. 

Les 223 magasins du réseau Internity vont fermer dans les plus brefs délais.
Les 223 magasins du réseau Internity vont fermer dans les plus brefs délais. © Internity.ro

Le réseau de magasins Internity va fermer. Le groupe marseillais Avenir Telecom a annoncé dans un communiqué du 4 janvier 2016 procéder à "un désengagement total dans les plus brefs délais afin de limiter l’impact négatif sur sa situation financière » de son réseau de boutiques Internity. Avenir Telecom explique que « les différentes actions mises en place pour améliorer la rentabilité de son réseau Internity en France n’ont pas réussi à compenser les pertes occasionnées". Le groupe Avenir Telecom a aussi été placé en redressement judiciaire le 4 janvier 2016, auprès du Tribunal de Commerce de Marseille. Cette procédure fait suite à la déclaration de cessation de paiements par la direction d’Avenir Telecom, qui avait, au préalable, informé les représentants du personnel. Ce placement en redressement judiciaire est assorti d’une période d’observation de 6 mois, à la suite de laquelle les possibilités de redressement seront examinées. Avenir Telecom, coté sur le marché Euronext Paris, a aussi demandé la suspension de cotation de ses actions, le 23 décembre 2015.

Avenir Telecom revoit sa stratégie

Le groupe marseillais qui voit son chiffre d’affaires fondre depuis plusieurs années, a décidé de recentrer son activité. Dans un premier temps, Avenir Telecom envisageait de concentrer son activité de vente, avec une réduction de son nombre de boutiques (223 magasins exploités fin septembre 2015 contre 414 fin septembre 2014). Les pertes occasionnées ont été trop importantes, et cet effort n’a pas été suffisant. Jean-Daniel Beurnier, président du groupe Avenir Telecom est formel : "Malheureusement, aujourd’hui, non seulement le réseau Internity n’est plus rentable, mais il impacte très fortement tout le groupe et le déstabilise. Il est de notre devoir de préserver nos activités de distribution Mobiles et Accessoires" explique-t-il. Avenir Telecom met en œuvre un plan stratégique de recentrage de son activité sur son portefeuille de marques propre et sous licence exclusive dans un modèle de distribution multicanal. Jean-Daniel Beurnier place notamment beaucoup d’espoir sur ses partenariats exclusifs avec le constructeur de smartphone à bas coût Yezz, les fabricants d’accessoires Energizer, BeeWi et Oxo.

Avenir Telecom pointe les opérateurs téléphoniques

A l’heure où les smartphones sont de plus en plus présents dans le quotidien des Français, il est paradoxal de voir des réseaux comme Internity, The Phone House, ou Tel and Com fermer. Pourtant, le marché a évolué, l’arrivée de Free a bousculé les règles, et contraint les opérateurs à revoir leurs forfaits à la baisse, ce qui ne laisse plus de marge pour les vendeurs tiers. Jean-Daniel Beurnier, à la tête du groupe marseillais créé dans les années 80, pointe ces mêmes opérateurs téléphoniques. "La décision des opérateurs Télécom, depuis 2013, de mettre fin aux contrats qui les liaient aux sociétés de distribution telles qu’Avenir Telecom nous a conduit dans une impasse" explique-t-il. Les ventes de smartphones et accessoires ne suffisent pas à pallier aux pertes occasionnées par l’arrêt des contrats-opérateurs et à la reconfiguration du marché. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

7 commentaires

Bernard

25/01/2016 18h08 - Bernard

Et dire qu'ils ont organisé avec Carrefour une offre 100% remboursé qui est en train de créer une polémique qui enfle... http://www.argentdubeurre.com/offres-remboursement/high-tech/telephonie/6113-carrefour-smartphone-yezz-100-rembourse.html

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Nanou

21/01/2016 15h14 - Nanou

Arnaque et abus de confiance, voilà la stratégie d'Avenir Télécom !

Les dirigeants connaissaient le sort de l'entreprise bien avant novembre 2015, même si l'état du redressement judiciaire n'avait pas encore été rendu public. Eux, le savaient !
Juste pour sauver leurs peaux, ils ont minimisé leur endettement, en se débarrassant de 49 boutiques en ce mois de novembre 2015.
Pour Avenir Télécom avoir 49 loyers mensuels en moins ainsi que les employés de celles-ci et les charges correspondantes relèvent d'une stratégie, dans l'espoir éventuel, que le redressement n'aboutisse pas à un dépôt de bilan définitif.
Est ce que quelqu'un s'est seulement posé la question de savoir si cette arnaque allait mettre en péril la société, à qui, les dirigeants ont transféré les 49 boutiques "Internity" ???

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

ODR YEZZ andy 5Ei2 CARREFOUR

20/01/2016 18h58 - ODR YEZZ andy 5Ei2 CARREFOUR

De nombreux clients ont acheté un mobile YEZZ ANDY 5Ei2 chez Carrefour France
entre le 27/09/2015 et le 17/11/2015.
Tous ces consommateurs attendent que la promesse de remboursement intégral soit tenue.
L'ODR est gérée par Facility pour Avenir Telecom.
Quand on promet, on tient sa promesse !
Pour ma part, j' ai acheté 2 téléphones, rempli scrupuleusement les formulaires de remboursement, envoyé le tout dans les délais
avec AR et toujours aucun remboursement !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

erach

19/01/2016 15h22 - erach

Durant les 6 années ou j'y ai travaillé, ils ne se sont jamais remis en question ni dans leur stratégie, ni dans leur façon de faire, et surtout, leurs cadres dirigeants sont pour la plupart (pas tous) des arrivistes acquiescent les mauvais choix patronaux. Durant ces 6 ans jamais je n'ai vu seul responsable prendre le moindre risque. Ni remettre en questions les choix suicidaires des dirigeants. Dans mon service la qualité du travail que l'on me demandait était : du médiocre. et la motivation donnée par mes sup. proche du zéro absolu. A mes yeux aucun investissement solide, que de l'argent jetté par les fenêtres depuis 6 ans. (dans des projets plus fantaisistes les uns que les autres, et sans aucune constance ni direction solide) J'espère que justice sera faite et que les vrais responsables & les décideurs, en payeront le prix fort. Pour ma part je le paye déjà.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

chen

09/01/2016 23h00 - chen

Je comprend que avenir telecom ne souhaite pas destabiliser le groupe et décide de se passer des boutiques Internity. Mais les salariés ont leurs dignités, nous sommes des hommes, nous avons une famille. Les salariés doivent être respectés autant que les dirigeants. Pour certains aves plus de 15 ans de bon service. Nous avons connu des bons et mauvais moment. Pour finalement n'avoir aucune considération de la part de la direction. La fermeture des magasins est prévu depuis longtemps et le salarié a été pris pour un moins que rien c'est honteux.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Denis

06/01/2016 19h11 - Denis

Les employés ont été mis au courant le 4 janvier comme tout le monde. Les magasins sont vides Le groupe avenir se sépare de ses magasins???? Donc avenir télécom decide tout seul ???? Et les salariés ???

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

jean-marc

18/04/2017 12h42 - jean-marc

Tout ceci ne m' étonne pas du tout, ancien "Maxilivres" j' ai pu voir le comportement de ces messieurs aux dents aiguisées, ces nouveaux marchands du temple qui ne pensent qu' a leurs propres investissements financiers. Le rachat des boutiques pour uniquement récupérer les baux. Dans leur forteresse Marseillaise se targuant de biométrie pour y mettre un pied ,a l' accueil faite d'hôtesses sélectionnées sur leur plastique pour comme de leurs propres propos avoir une vitrine avenante.... Ces messieurs se prenant pour des gens importants ne sont que vils personnes, pouvant vendre, acheter tout du moment qu' ils puissent boursicoter et remplir leur propres comptes en banque, peu importe le dessein des salariés. Ces Messieurs anciens dirigeants ne devraient plus avoir accès a des postes A responsabilités. Il y aurait tant a dire et écrire ce genre de manipulateurs....Mais a nous également de ne plus nous laisser avoir de leur emprise...

Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA