Pourquoi Best Buy reprend des parts de marché à Amazon en Californie

|

Dossier C’est sans doute le mail qui a fait le plus de bruit la semaine dernière aux Etats-Unis. Il s’agit d’un message envoyé par une porte-parole du géant de la distribution de produits électroniques Best Buy à l’agence Reuters.

Best Buy
Best Buy© DR

“C’est encore un peu tôt mais il semble que nos ventes en magasin se sont stabilisées et sur internet elles ont cru de 4 à 6% plus vite que nos ventes en magasins en Californie, au Texas et en Pennsylvanie”, reconnait Amy von Walter. Pourquoi dans ces trois Etats là? Très simple, ce sont les premiers Etats dans lesquels Amazon a commencé à payer les taxes sur les ventes alors qu’il en était exempté jusqu’à présent.

Amazon participe à la taxe

Cette taxe sur les ventes (sorte de TVA), les pure players du web ne la réglaient pas. Mais les Etats américains de plus en plus endettés se sont lancés il y a quelques mois dans un bras de fer avec les sites marchands. Pas question qu’eux non plus ne participent à l’effort national en quelques sortes. Et si l’Etat Fédéral a échoué à légiférer, les discussions se font Etat par Etat. Ainsi, depuis quelques semaines, la Californie mais aussi donc le Texas et la Pennsylvanie collectent auprès d’Amazon cette taxe qui renchérit les prix du site de 6 à 7%.

Et si Amazon assure que ça n’a pas eu jusqu’à présent d’impact sur ses ventes, ce sont les concurrents (qui eux paient la taxe!) qui semblent en profiter. Une première tendance à confirmer.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message