Pourquoi Conforama continue de gagner des parts de marché

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Conforama vient de livrer ses résultats pour l'exercice clos le 30 juin 2015 et affiche des progressions impressionnantes, notamment sur le meuble (+7%) et le gros électroménager (+9%). Explications.

Conforama vient d'ouvrir un cinquième magasin à Madrid.
Conforama vient d'ouvrir un cinquième magasin à Madrid.

Arrivé aux commandes le 1er janvier dernier, le pdg de Conforama, Alexandre Nodale, a de quoi se réjouir. Les résultats présentés hier soir en Afrique du sud par la maison-mère, Steinhoff, du numéro deux français du meuble, dépassent nettement ceux du marché. Même si le secteur du meuble a annoncé la semaine dernière une croissance de 2,1% en valeur à fin juin, ce qui n'était pas arrivé depuis quatre ans, la performance de Conforama reste au-dessus. Que l'on en juge : le chiffre d'affaires, à 3,2 milliards d'euros, progresse de 4%, le résultat d'exploitation passe de 140 à 160 millions d'euros et la marge gagne un demi-point, de 4,5% à 5%. 

Merci l'Espagne et le Portugal

C'est d'abord dans la péninsule ibérique que Conforama gagne du terrain. "Nos investissements faits à l'étranger paient très fort, reconnaît Alexandre Nodale. En Espagne et au Portugal, nous profitons de l'absence de concurrence". Un exemple : au Portugal, Moviflor, l'un des plus gros acteurs portugais du meuble, a fermé boutique. En un an, Conforama a ouvert cinq magasins de plus dans ce pays. Même schéma en Espagne où l'enseigne ouvre le 16 septembre son cinquième magasin à Madrid. Le potentiel est là, juge Alexandre Nodale. "Nous avons aujourd'hui 32 magasins dans la péninsule ibérique. Demain, nous pouvons en avoir 50". Mais la croissance ne s'est pas faite qu'en ouvrant des magasins à l'étranger qui ne représente "que" 32% du chiffre d'affaires total. 

Internet en hausse de 22%

En quatre ans, le résultat d'exploitation sera passé de 119 à 160 millions d'euros. Sur tous ces marchés, à l'exception notable de l'électronique dont les ventes baissent de 3%, Conforama progresse : +6% pour la décoration, +7% pour le meuble et +9% pour le gros électroménager. "En France, nous avons pris des parts de marché au détriment des petits acteurs", souligne Alexandre Nodale.Un travail sur l'offre important a été fait et des familles straégiques de produits, comme la cuisine, la literie ou le canapé fonctionnent très bien. Conforama récolte aussi les fruits d'une massification de ses achats à l'échelle européenne. Le sourcing se fait d'ailleurs majoritairement en Europe avec deux tiers des approvisionnements réalisés en Italie, en Allemagne, en Espagne, au Portugal, pour 20% en Asie. Cette croissance s'est-elle faite en détruisant de la valeur? "Assurément pas, répond Alexandre Nodale. Nos performances sont solides. Nous ne sommes pas là pour acheter de la part de marché, mais pour construire une croissance durable". Internet y participera à coup sûr. En un an, les ventes sur le Web ont progressé de 22% en France pour atteindre 7,4% du chiffre d'affaires.

 

Chiffres-clé (au 30 juin 2015)

  • 3,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires
  • 280 magasins
  • Huit pays
  • 13500 personnes
  • 160 millions d'euros de résultat d'exploitation
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA