Pourquoi l’Alliance du Commerce défend l’ouverture des commerces parisiens le dimanche

|

LÉGISLATION - LOISTRAVAIL DOMINICAL Le rassemblement de fédérations de commerces voit dans l’extension de l’ouverture dominicale à l’ensemble des magasins de Paris un moyen de lutter, à la fois, contre le commerce en ligne, la pénalisation des commerçants situés hors zones touristiques et la concurrence d’autres grandes métropoles européennes, telles que Londres.

Yohann Petiot, Directeur général de l’Alliance du Commerce souligne que pour beaucoup de commerces parisiens ouverts le dimanche depuis quelques mois, le dimanche est devenu le deuxième jour le plus important de la semaine, en chiffre d’affaires, après le samedi. L’ouverture le dimanche pour les Grands magasins crée quelque 1 500 emplois et génère entre 8% et 10% de chiffre d’affaires supplémentaire.
Yohann Petiot, Directeur général de l’Alliance du Commerce souligne que pour beaucoup de commerces parisiens ouverts le dimanche depuis quelques mois, le dimanche est devenu le deuxième jour le plus important de la semaine, en chiffre d’affaires, après le samedi. L’ouverture le dimanche pour les Grands magasins crée quelque 1 500 emplois et génère entre 8% et 10% de chiffre d’affaires supplémentaire.

Elargir l’ouverture du dimanche à l’ensemble des commerces de la Capitale ! L’Alliance du Commerce soutient, par communiqué, cette proposition de plusieurs élus parisiens déposée à l’occasion du Conseil de Paris qui se déroule du 20 au 22 mars. L’Alliance – qui rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure – justifie son soutien par au moins trois arguments-clés.

Des arguments

Déjà, cette proposition permettrait aux commerces physiques de répondre à l’évolution des comportements de consommation "et à la concurrence accrue du e-commerce qui, dans Paris, permet d’être livré parfois en une heure". En plus, l’harmonisation des règles pour tous les commerces de la capitale mettrait fin aux effets de frontière, qui pénalisent aujourd’hui les commerçants se trouvant hors des ZTI (zones touristiques internationales). Elle accroitrait enfin la lisibilité de l’offre commerciale parisienne, "pour les riverains d’une part et pour les touristes, face à la concurrence de métropoles européennes comme Londres qui sont totalement ouvertes le dimanche".

Du pragmatisme

Pour l’Alliance, il est essentiel d’agir de manière pragmatique et responsable. "L’enjeu n’est pas d’ouvrir systématiquement le dimanche mais de satisfaire la demande des consommateurs lorsqu’elle existe, appuie le communiqué. Les commerçants sont les mieux placés pour connaitre leur zone de chalandise. A Bordeaux par exemple, dont l’intégralité du territoire est classée zone touristique municipale depuis plusieurs années, seuls les enseignes des rues les plus commerçantes sont ouverts le dimanche". L’ouverture le dimanche se doit d’être encadrée sur le plan social "un accord collectif de branche ou d’entreprise, des compensations salariales et le respect du volontariat des salariés sont légalement exigés".

Des chiffres à l’appui

Pour Yohann Petiot, Directeur général de l’Alliance du Commerce, "les résultats sont au rendez-vous. Pour beaucoup de commerces parisiens ouverts le dimanche depuis quelques mois, le dimanche est devenu le deuxième jour le plus important de la semaine en termes de chiffre d’affaires après le samedi. L’ouverture le dimanche pour les Grands magasins, c’est au moins 1 500 créations d’emplois et entre 8% et 10% de chiffre d’affaires supplémentaire. Le débat qui se pose aujourd’hui est le suivant : voulons-nous laisser la possibilité aux commerçants de créer des emplois, ou préférons-nous laisser le champ libre au tout digital et aux magasins automatiques qui se passeront de vendeurs ?".

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message