Pourquoi l’américain Macy’s supprime 2000 postes et ferme 40 magasins

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après des résultats décevants pendant les Fêtes de fin d’année, Macy’s a annoncé dans un communiqué du 7 janvier 2016 fermer les magasins les moins bien placés, et supprimer près de 5000 postes. Les sommes économisées seront réinvesties dans l’omni-canal. 

Macy's ferme 40 de ses magasins pour réinvestir 400 millions de dollars dans l'omni-canal.
Macy's ferme 40 de ses magasins pour réinvestir 400 millions de dollars dans l'omni-canal.© Macy's

"A la lumière des résultats décevants de 2015, nous réalisons des ajustements pour devenir plus et efficaces et productifs", a annoncé Terry J. Lundgren, le PDG du distributeur américain Macy’s, dans un communiqué du 6 janvier 2016. "Des ajustements" qui vont se solder par la suppression de plus de 2 000 postes et la fermeture de 40 magasins en 2016. Macy’s, dont les ventes ont dépassé les 28 milliards de dollars en 2014, espère ainsi économiser 400 millions de dollars qui seront réinvestis dans la stratégie de croissance du distributeur. En fermant 40 de ses magasins, Macy’s va se concentrer sur 5 régions au lieu des 7 actuelles. Le distributeur ferme aussi son call center de St Louis (Missouri). En réalité, si ce sont près 4 800 postes qui sont touchés, Macy’s en réaffectera plus de la moitié, avec près de 3 à 4 postes créés dans les 770 Macy’s et Bloomingdale’s restants.

Macy’s accélère sur l’omni-canal

Terry J. Lundgren, le PDG de Macy’s explique que "ce sera une douleur sur le court-terme, nous allons nous serrer la ceinture et restaurer nos ressources. Mais notre vision est à long terme pour Macy’s". Les 400 millions de dollars économisés seront réinvestis dans la stratégie omni-canal. "Nous croyons que nous pouvons être plus efficaces avec une organisation plus souple, regagner des parts de marché en développant l’omni-canal de manière plus rapide et intense. Nous continuerons à investir dans les initiatives qui permettent d’anticiper les besoins des clients et créer de la valeur", assure Terry J. Lundgren. Si Macy’s a vu ses ventes en ligne croître de 25%, ses ventes en magasins ont chuté de 5,2% durant les vacances de Noël, notamment du fait des températures douces et de la baisse de pouvoir d’achat des touristes.

Des magasins mieux placés

Macy’s entend conserver "les bons magasins au bon endroit", prévient le PDG. Terry J. Lundgren explique qu’il va "fermer les magasins improductifs, ou qui ne sont plus dans des zones de shopping solides, du fait d’un changement dans le paysage local". 40 Macy’s seront fermés en 2016, dont 36 au début du printemps, sachant que 4 ont déjà été fermés fin 2015.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA