Pourquoi l’arrivée d’Apple Pay sur les sites mobiles pourrait booster le m-commerce

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Aux Etats-Unis comme en France, le m-commerce prend de l’ampleur, mais n’a pas encore fait son trou. Avec la solution de paiement Apple Pay disponible sur les sites mobiles, comme l’a révélé un article du site américain re/code le 23 mars 2016, la marque américaine pourrait changer la donne. 

La solution Apple Pay pourrait permettre bientôt de payer aussi en ligne sur des sites mobiles.
La solution Apple Pay pourrait permettre bientôt de payer aussi en ligne sur des sites mobiles.

Enregistrement des données bancaires, sécurité, taille de l’écran… Un des principaux freins au m-commerce reste le paiement mobile, mais plus pour longtemps ? Dans un article du 23 mars 2016, le site américain re/code annonce que la solution Apple Pay pourrait être disponible sur les sites mobiles prochainement. "Les acheteurs qui naviguent via Safari, le moteur de recherche d’Apple, pourront payer grâce à une simple empreinte digitale sur les iPhone et iPad qui possèdent le système Apple TouchID, nous ont confirmé plusieurs sources", raconte le site re/code. Si la nouvelle devrait inquiéter PayPal qui est leader dans ce domaine, la solution Apple Pay adaptée au paiement mobile en ligne devrait surtout profiter au m-commerce.

Des utilisateurs inquiets de la sécurité des paiements mobiles

D’après une étude GfK de février 2016, seulement 3% des transactions réalisées aux Etats-Unis sont faites à partir d’un smartphone, d’une tablette, ou d’un appareil mobile. Si la génération Z est moins frileuse, 7% de transactions mobiles chez les 18-24 ans, les chiffres restent très bas. La raison principalement évoquée est la sécurité. Une étude datée de 2015, de l’US Federal Reserve explique que "22% de ceux qui possèdent un smartphone ont effectué un paiement mobile dans les 12 derniers mois", mais ceux qui ne l’ont pas fait ont évoqué pour raison première la sécurité. D’après l’étude de GfK sur le paiement mobile aux Etats-Unis, si 31% des 18-24 ans considèrent le paiement mobile plus sécurisé que d’autres méthodes, ils ne sont plus que 6% chez les 50 ans et plus. En associant la solution de paiement Apple Pay sécurisée par l’empreinte digitale, le m-paiement pourrait être mieux vu. D’autant que la solution éviterait d’enregistrer les coordonnées bancaires à chaque transaction, un simple touché suffirait.

Apple Pay freiné aux Etats-Unis cherche d’autres leviers de croissance

La solution de paiement développée par Apple, n’a pas encore fait l’objet d’une adoption large chez les Américains. La marque à la pomme cherche de nouveaux leviers de croissance pour son Apple Pay. D’après une étude de PYMTS.com de fin 2015, seulement 17% des interrogés avaient utilisé Apple Pay aux Etats-Unis. Et ce n’est pas la sécurité qui les a freinés ! Pour la plupart, ils ont simplement oublié d’y recourir, ou le magasin où ils ont réalisé leurs achats ne proposait pas de payer via Apple Pay. La solution pourrait être freinée en magasin par les distributeurs eux-mêmes : Walmart, Target, Best Buy, Kohl’s et CVS développent leur propre solution nommée CurrentC. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA