Pourquoi le foie gras a cartonné en 2014

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le Cifog, l’interprofession du foie gras, vient de présenter le bilan de la saison festive et de l’année 2014. La grande distribution, qui est le principal canal pour les ventes de foie gras, a fait de nombreux efforts pour mettre en avant ce produit festif. L’international reste aussi un relais de croissance très dynamique.

Les Français ont mangé plus de foie gras en 2014 en moyenne. Le produit a récolté 30 000 foyers acheteurs en plus sur l'année.
Les Français ont mangé plus de foie gras en 2014 en moyenne. Le produit a récolté 30 000 foyers acheteurs en plus sur l'année.

 Le marché du foie gras fait un grand retour en force en 2014 ! Sur l’année, le marché a progressé de 3 % en volume et de 4.2 % en valeur (Source : IRI, HS-SM) et pendant la saison festive, les volumes et la valeur ont cru respectivement de 2.2 % et 2.6 %. Comment expliquer ce regain d’intérêt ? Explications.

1. Des consommateurs toujours au rendez vous

Aux yeux des consommateurs, le foie gras reste LE produit star des fêtes de fin d’année, devant le saumon fumé et la buche de Noël (Source : enquête CSA, octobre 2014). Pour les fêtes de fin d’année, le produit a récolté 30 000 ménages acheteurs supplémentaires, 45.5 % des foyers français en ont ainsi mis dans leur panier pendant la saison (+2.5 % par rapport à 2013).

 

Sur 2014, 95 % des Français déclarent en avoir consommer au moins une fois dans l’année. La fréquence d’achat reste quant à elle inchangée, à 1.8 acte par an.

2. La grande distribution a bien relayé le porduit

Les hypers et supermarchés ont joué le jeu pendant la saison festive : les premiers ont proposé en moyenne 76 références, soit 7 % de plus qu’en 2013, les seconds ont mis en rayon 23.7 références en moyenne (+7.6 %)

 

 

 3. Les industriels à la conquête du monde… et surtout de l’Asie du Sud-Est

C’est un record, la balance commerciale du foie gras est excédentaire; elle progresse de 10 % et atteint 57,3 millions d’euros. La raison ? Les exportations sont à la hausse (+ 2,8 millions d'euros)... et les importations reculent (-2.3 milions d’euros).

Dans le détail, l’Espagne, le Japon et la Belgique restent les trois pays où les volumes exportés sont les plus importants. Parmi les pays qui affichent les croissances les plus insolentes, le Vietnam, la Corée du Sud et Hong-Kong arrivent sur le podium. Autre bonne nouvelle pour les acteurs du foie gras, l’ouverture du marché taiwanais depuis la fin d’année 2014. Une aubaine pour compenser l’embargo russe.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA