Pourquoi les Français et les marques courent-ils autant ?

|

La Parisienne, The Color Run, The Mud Day, Wings for Life World Run… Colorée (The Color Run, Color Me Rad), où boueuse, façon parcours du combattant (The Mud Day), le nombre de courses où l’on peut courir en s’amusant, en famille ou entre amis, ne cesse d’augmenter.

Cache Cache, avec une collection capsule, et Bavaria, avec des éditions limitées, font parties des nombreuses marques partenaires de ces événements fun et populaires (ici, la Color Me Rad).
Cache Cache, avec une collection capsule, et Bavaria, avec des éditions limitées, font parties des nombreuses marques partenaires de ces événements fun et populaires (ici, la Color Me Rad).

Et le public adore : le 19 avril, plus de 20 000 personnes ont couru les 5 kilomètres de la Color Run. « L’expérience vécue est ludique et collective, remarque Virginie Rajon, fondatrice de Shopening, agence de conseil et solutions en shopper marketing. Ces courses permettent de partager des choses avec ses amis, voire de faire de nouvelles rencontres. Sans compter que, parfois, il y a une cause à défendre, ce qui donne un sens encore plus fort à la participation. » Par exemple, La Parisienne, course réservée aux femmes, se mobilise pour la lutte contre le cancer du sein.

« Toucher le public »

Cet engouement n’a pas échappé aux marques. L’enseigne de mode Cache Cache s’associe à Color Me Rad et a même créé pour l’occasion une collection capsule très colorée. De son côté, Bavaria tiendra un stand lors des prochaines Mud Day (six dates en province, trois dates en mai à Paris). Une bière sur une course, au pays de la loi Evin ? Non, la marque néerlandaise fera alors goûter ses deux mousses sans un seul degré d’alcool : 0,0% Wit et 0,0% Fruity Rosé. Un stand qui sera apprécié des parents, tandis que les enfants iront se rafraîchir ce jour-là sur l’espace de Fruit Shoot, la boisson aux fruits de Teisseire (Britvic).

Impossible de citer ici toutes les signatures impliquées dans ces événements. « Car, ainsi, les marques touchent les consommateurs dans leur sphère personnelle, et dans des contextes qui leur tiennent à cœur. Elles créent donc des connexions plus émotionnelles avec eux », ajoute Virginie Rajon. Sans oublier que les médias adorent relayer ces événements qui font leur buzz sur les réseaux sociaux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2366

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA