Pourquoi Netto fait un retour-surprise en Grande-Bretagne

|

Le hard discounter danois avait quitté le Royaume-Uni par la petite porte en 2010, en vendant ses 193 magasins à Asda pour 778 M£. Depuis, le paysage de la distribution britannique a radicalement changé, avec une impitoyable guerre des prix entre distributeurs « traditionnels », qui n’empêche pas les Lidl et Aldi d’afficher des ventes record et d’ambitieuses prévisions de développement. Résultat, Sainsbury’s, le numéro 3 britannique, orchestre le retour de Netto pour profiter du boom du hard discount. Une quinzaine de magasins sont déjà prévus.

L'enseigne avait quitté la Grande-Bretagne en 2010. Depuis, le hard discount explose.
L'enseigne avait quitté la Grande-Bretagne en 2010. Depuis, le hard discount explose.

Sainsbury’s vient en effet de créer une joint venture avec Dansk Supermarked, le groupe de distribution Danois qui exploite l’enseigne Netto. Chaque partenaire injectera 12,5 M£ pour orchestrer l’ouverture de 15 magasins Netto d’ici à la fin 2015.

Ces points de vente proposeront un nouveau format par rapport aux Netto que connaissaient les britanniques, avec une offre produits de 2000 références sur une surface de 1000 m² environ.  Le credo commercial ? Des prix bas tous les jours (« every day low prices ») et des promotions « transparentes ».

Si le ballon d’essai est un succès, les deux partenaires prévoient d’ores et déjà un déploiement plus large de Netto.

Les distributeurs traditionnels entre le marteau et l'enclume

Le traditionnel « Big four » britannique subit une double pression sur son marché britannique. D’un côté, une impitoyable guerre des prix entre Tesco, Morrison’s, Asda et Sainsbury’s, nourrie par des comparateurs de prix et des annonces d’envergure (Asda ou Morrison’s ont par exemple annoncé financer des baisses de prix de 1 Mrd£ sur ces prochaines années, Tesco teste des rayons discount), tandis que le hard discount effectue une percée historique.

En 2013, Aldi et Lidl ont enregistré des hausses des ventes respectives de 35,9% et 22,7%, un véritable record ! Sans compter que les clients britanniques ont profité de la crise pour goûter au merchandising épuré des hard discounters, dans un pays où Aldi et Lidl n’ont que peu été impactés par le scandale de la viande de chaval, au contraire du leader Tesco…

Mike Coupe, le futur patron de Sainsbury’s, a de son côté prédit que le marché du hard discount allait doubler dans les 5 prochaines années, ce qui signifierait que 15% des achats alimentaires seraient réalisés dans ce circuit. Avec l’opération Netto,  Sainsbury’s veut sa part du gâteau.

 

Sur Magasin LSA, trouver les fournisseurs d'équipement de magasin. Contactez vos futurs fournisseurs et grossistes en quelques clics. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter