Poursuite du débat sur l'aspartame

Le Réseau environnement santé (Res) demande à l'Anses de réévaluer « rapidement » l'ensemble des édulcorants, et tout particulièrement l'aspartame, et de réétudier la question de la dose journalière admissible. Ce dernier devrait aussi envoyer très prochainement une demande à l'Ania pour que des mises en garde pour femmes enceintes soient apposées sur les produits contenant de l'aspartame. Cette démarche fait suite à la publication d'une étude danoise dénonçant une augmentation des risques de naissance avant terme chez les femmes consommant beaucoup de boissons light.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2166

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous