PPR met un pied dans le capital de myfab.com pour le rapprocher de Conforama

|
Conforama et myfab.com vont développer des synergies, logistiques notamment.
Conforama et myfab.com vont développer des synergies, logistiques notamment.

PPR se muscle sur Internet. Le groupe de luxe et de distribution vient de prendre une participation minoritaire dans la plateforme internet myfab, spécialisée dans la vente sans intermédiaire et à prix d’usine de meubles ou de produits de décoration. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. C'est un investissement qui est « modeste à l'échelle de PPR et qui vise à soutenir le développement de nos enseignes, en l'occurrence Conforama », a simplement expliqué une porte-parole de PPR. Conforama et myfab ont en effet signé au passage un « partenariat industriel exclusif qui permettra de développer des synergies opérationnelles entre les deux sociétés », indique un communiqué. Ce partenariat s'inscrit « dans la stratégie de Conforama de démocratiser l'accès aux produits de meubles et de décoration et d'accélérer sa présence sur internet. Conforama, à travers son réseau logistique, permettra à myfab de franchir un cap supplémentaire pour atteindre ses objectifs de croissance et de rentabilité », selon Thierry Guibert, le pd-g de Conforama. Le partenariat industriel est en cours d'élaboration. Les discussions portent à la fois sur la mise à disposition de certains produits myfab dans les magasins Conforama, la présence d'un onglet myfab sur le site web marchand Conforama, la mutualisation des livraisons et la mutualisation des bases de données des clients. Il s'agit aussi de donner un accès croisé aux designers de chaque société, a ajouté un porte-parole de myfab. Le site, qui propose aux internautes de voter pour choisir les modèles de ses collections, ne dévoile pas son chiffre d'affaires mais revendique 160 000 clients. Outre la France, il est présent en Allemagne, aux Etats-Unis, en Belgique et au Luxembourg.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter