PPR surprend agréablement, la Fnac gagne des parts de marché

|
La Fnac
La Fnac© DR

Le groupe fait mieux que prévu et a surpris les analystes en annonçant un chiffre d'affaires trimestriel de 3,26 milliards d'euros, en hausse de 15,4%. La raison : la forte progression du pôle luxe et du sport-lifestyle. La distribution, elle, "résiste", pour reprendre les mots du patron de PPR, François-Henri Pinault. A noter que les résultats de Redcats, dont la cession "suit son cours" et pour laquelle une dizaine de fonds avec une offre financée seraient sur les rangs, ne sont plus inclus dans les résultats. A périmètre comparable, les ventes de PPR ont grimpé de 7,9%. Les marques du pôle luxe et du sportslife enregistrent un bond de 14,6%, à 886,5 millions d'euros, mais seulement de 2,8% à périmètre comparable. Côté distribution, les ventes de la Fnac ont reculé de 0,7%, à 915,8 millions d'euros. François-Henri Pinault a même salué "les gains de parts de marché significatifs de l'enseigne". "En France, l'activité recule de 2,1%, mais les ventes en ligne ont progressé de 15%" et la marque a gagné des parts de marché "tant dans les produits techniques qu'éditoriaux". Pour 2020, PPR vise des ventes de 24 milliards d'euros, soit le double par rapport à 2011.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter