Première convention collective chez Wal-Mart au Québec

|

Des employés de l'atelier automobile du Wal-Mart de Gatineau, au Québec, s'étaient syndiqués en 2005 mais ne disposaient toujours pas de convention collective. Saisi du dossier, un arbitre du ministère du travail s'est saisi du dossir et leur a donné raison en imposant une convention collective applicable depuis le 15 août. Celle-ci prévoit de faire passer le salaire horaire de base de 8,50 dollars à 11,50 dollars, puis des augementations pouvant porter le taux horaire à plus de 15 dollars. Des syndicats se sont formés dans une poignée de magasins Wal-Mart au Canada, mais aucune convention collectives ne régissait encore les conditions de travail des employés du géant de la distribution américain notoirement  hostile à la présence de syndicats au sein de son entreprise.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message