Première pierre pour le centre Honfleur Normandy Outlet à un an de son ouverture en octobre 2017

|

Le 14 octobre 2016, le spécialiste des outlets Advantail, l’investisseur Resolution Property, et la société d’économie mixte Shema, aménageuse du projet, posaient la première pierre du Honfleur Normandy Outlet, au pied du Pont de Normandie. Dans un an, les 12 700 m² de la première phase du centre de marques ouvriront. Le site veut s’imposer à terme en "premier Village de marques du Grand Ouest" rayonnant sur les 12 millions de touristes par an de la sixième destination visitée en France.  

S’éloignant des modèles de centres de marques en ‘‘villages pastiches’’, Honfleur Normandy Outlet  réinterprètera l’architecture normande avec des bâtiments totem ponctuant une promenade inspirée des rues médiévales.
S’éloignant des modèles de centres de marques en ‘‘villages pastiches’’, Honfleur Normandy Outlet réinterprètera l’architecture normande avec des bâtiments totem ponctuant une promenade inspirée des rues médiévales.

On a peine à imaginer que dans un an, à l’automne 2017, ouvriront près d’Honfleur, sur les bords de Seine, visible depuis le Pont de Normandie, les 12 700 m² de la première phase du centre de marques Honfleur Normandy Outlet ! Et qui à terme jaugera 18 000 m² au total en phase 2. C’est en effet au milieu de terrains à peine terrassées et sous un vaste barnum blanc, que se déroulait, ce 14 octobre 2016, les cérémonies de pose de première pierre du futur site. En présence de tous les acteurs impliqués dans le projet. A savoir, Franck Verschelle, président d’Advantail, opérateur spécialisé dans les centres outlet avec 5 centres en gestion (Usines Center Paris Nord, Nailloux Outlet Village à Toulouse, L’Usine Mode et Maison à Vélizy et L’Usine Roubaix, ainsi que Channel Outlet Store à Coquelles). Robert Laurence, président de Resolution Property, investisseur dans le secteur de l’immobilier commercial au Royaume-Uni et en Europe. Sébastien Leclerc et Alain Kendirgi, respectivement président et directeur général de la Shema, société d’économie mixte de dimension régionale et aménageur du projet. En présence de Michel Lamarre, maire de Honfleur et Jean-Léonce Dupont, président du Département du Calvados.

Révélation des premières marques

La cérémonie a donné l’occasion à Franck Verschelle de répondre - très partiellement - à l’une des grandes questions que l’on se pose en matière d’outlet : le contenu de marques de Honfleur Normandy Outlet, qui au terme de ses deux phases en promet 100. Les signataires déjà révélés sont Galeries Lafayette L’Outlet, Pepe Jeans, Levi’s, le groupe Vivarte (Minelli, André, San Marina, Pataugas, Cosmo Paris…) et la marque de surfwear O’Neill, en équipement de la personne. Ainsi que Kusmi Tea et Lindt côté boutiques alimentaires. La commercialisation devrait atteindre les 65% après le grand rendez-vous annuel du salon du Mapic, à Cannes, à la mi-novembre prochaine.

Le premier Village de marques du Grand Ouest

Les promoteurs du futur site affichent "les ambitions du premier Village de marques du Grand Ouest". Et revendiquent une implantation stratégique au cœur de la sixième destination touristique de France, dans une région attirant 12 millions de touristes par an. Honfleur Normandy Outlet se trouvera en effet à 20 minutes du Havre, à 45 minutes Caen et Rouen. Et annonce une zone de chalandise locale de 2,5 millions de consommateurs à moins de 90 minutes "sans concurrence dans un rayon de près de 130 km" selon les termes du communiqué. La seule ville de Honfleur attire 3 millions et demi de touristes par an. "La clientèle de Paris et de l’Ile-de-France constitue une grande partie de cette fréquentation, également issue de régions en proximité immédiate telles que la Bretagne ou le Nord-Pas-de-Calais. L’attractivité ne se dément pas à l’international, avec des visiteurs provenant en majorité de pays du Nord tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays-Bas. Quant aux Etats-Unis, plus lointains, ils comptent tout de même pour plus de 8 % des touristes" argumentent les acteurs du projet. Si la décrue de touristes a été fortement ressentie à Paris, suite au climat sécuritaire post-attentats - voir le magazine LSA de cette semaine, n° 2431 du 20 octobre 2016 -, elle a été moins sensible en Normandie. Atteignant des chutes jusqu’à 15% dans la capitale en août, "elle n’a pas dépassé les 6% entre janvier et septembre" indique Ségolène Chesnel, directrice de l’office de tourisme de Honfleur. La ville aurait même accueilli davantage de Parisiens pour les fêtes de fin d’années 2015, après le traumatsime des attentats de novembre.

Un chiffre d’affaires au mètre carré supérieur à la moyenne des outlets

Une étude de marché menée en 2016 par le cabinet GFK révèle que 40 % de la fréquentation devrait être constituée par des cadres et professions libérales, avec un pouvoir d’achat élevé, en cohérence avec la nature haut de gamme de la destination Honfleur. "Autant de facteurs positifs pour la commercialisation du Village auprès des enseignes, qui pourront compter sur une densité CA / m2 parmi les plus élevées d’Europe, estimée à hauteur de 4 500 € par mètre carré (supérieure de 32 % à la moyenne des outlets français)" annonce fièrement Advantail. Sur ces bases, Honfleur Normandy Outlet prévoit dès son premier exercice d’entrer dans le TOP 5 des centres de marques en France, avec un chiffre d’affaires qui pourrait dépasser les 80 M€. Et quelque 2 millions de visiteurs par an.

Une architecture intégrée dans le vert

Imaginée par Édouard François, l’architecte du projet Honfleur Normandy Outlet, le futur site se veut digne de sa situation unique dans les bords de Seine au pied du pont de Normandie. Point de village pastiche "à la normande" mais une structure qui semblera émerger du paysage plutôt que s’y ajouter. Le végétal sera omniprésent puisque les structures marchandes seront enchâssées dans une sorte de faille se découpant à travers des toitures végétalisées se soulevant comme des collines. Quatre milles arbres seront plantés. "Les cheminements seront conçus pour favoriser la promenade, avec pour modèle la rue médiévale, commerçante et piétonne telle qu’on en trouve dans le vieux Honfleur" précise le communiqué. Le tout ponctué de places ouvertes et de bâtiments inspirés d’une architecture normande réinterprétée, mais héritière de l’authenticité des originaux avec de la vraie pierre, du granit…

Au top 5 des outlets nationaux

"Le projet du Village de marques de Honfleur concentre tous les atouts pour séduire les consommateurs, en préfigurant le meilleur de l’outlet de demain. Il bénéficie en effet d’un site d’exception au cœur d’une destination touristique reconnue internationalement, avec un potentiel commercial majeur en termes de fréquentation comme de typologie de visiteurs" déclare Franck Verschelle. "Résultat d’un concours qu'elle a organisé et auquel ont participé les plus grands promoteurs européens, la Shema est fière de permettre l’installation en Normandie, à Honfleur, du plus beau Village de marques de France, appelé à figurer dans les 5 premiers outlets du territoire national" complète Alain Kendirgi. Les projections tablent à terme sur 500 nouveaux emplois directs au sein de l’outlet, avec une concentration des qualifications sur les métiers de la vente et de la restauration.

 

Calendrier du projet :

  • Eté 2016 : début des travaux
  • 14 octobre 2016 : pose de la première pierre
  • Avril 2017 à septembre 2017 : programme de formations et de recrutement
  • Mars 2017 : promotion du village de marques auprès des prescripteurs internationaux en partenariat avec l’office de tourisme
  • Automne 2017 : ouverture du Honfleur Normandy Outlet

 

Vue en perspective de l'architecture végétalisée du futur site

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message