Première sortie de Martine Pinville dans les grands magasins pour les soldes d'été

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Martine Pinville, tout juste nommée secrétaire d'Etat au Commerce et à la Consommation, va effectuer sa première sortie publique en tant que ministre dans les magasins des Galeries Lafayette ou du Printemps, à l'occasion du lancement des soldes d'été, mercredi 24. Elle prend ses marques à Bercy avec un agenda déjà chargé...

Martine Pinville, lors de la passation de pouvoir avec Carole Delga
Martine Pinville, lors de la passation de pouvoir avec Carole Delga

Martine Pinville, nouvelle secrétaire d'Etat, chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, auprès d'Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, a déjà un agenda chargé. Elle rencontrait son ministre de tutelle ce matin, pour évoquer les sujets les plus brûlants du moment, puis participait à une réunion des secrétaires d'Etat avec le président de la République, dont elle est très proche pour l'avoir soutenu même lorsqu'il n'avait que peu de chances de devenir président de la République face aux autres candidats. 

Les grands magasins, un rituel

Mais c'est mercredi qu'elle fera sa première sortie publique, dans ces grands magasins parisiens qui vont bientôt pouvoir ouvrir le dimanche, grâce à la loi Macron, et bénéficier ainsi de la manne des touristes étrangers. Elle s'y rend - comme avant elle Christine Lagarde, Sylvia Pinel, Carole Delga - pour lancer les soldes d'été, qui sont devenues à date fixe et durent six semaines, depuis la loi Hamon. La présence ministérielle ce jour dans les grands magasins est devenue un rituel. Nul ministre venant d'obtenir un maroquin n'a encore osé inaugurer les soldes dans un Kiabi ou un magasin la Halle aux Chaussures...

Les patrons des administrations 

Martine Pinville va surtout prendre ses marques. Elle devait rencontrer les patrons de "ses" administrations, à savoir Pascal Faure, le directeur de la Direction général des entreprises (DGE) qui recèle notamment en son sein les services de l'artisanat et du commerce, depuis que la Decas a été supprimée. La DGE compte 1200 fonctionnaires, pour moitié à Paris et l'autre dans les préfectures. Elle doit également rencontrer Nathalie Homobono, en charge de la DGCCRF et ses 2500 agents, qui compte parmi les administrations les plus puissantes au sein de l'Etat. Mais elle peut s'appuyer aussi, en tant que de besoin, sur les nombreuses administrations de Bercy, notamment pour les questions de fiscalité, sujet qu'elle n'ignore pas, pour avoir été fonctionnaire des Impôts...

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA