Presque 100 euros de plus pour les stagiaires selon une proposition adoptée par le Sénat

|
La grande distribution a aussi recours à des stagiaires, notamment pendant les pics d'activité saisonniers.
La grande distribution a aussi recours à des stagiaires, notamment pendant les pics d'activité saisonniers.© LIONEL BARBE

Les sénateurs ont voté cette nuit une proposition de loi socialiste sur le renforcement de l’encadrement des stages. L’un des amendements porte notamment le montant minimum de la gratification des stagiaires  de 436,05 euros à 523,26 euros et étend le bénéfice de l’accès aux restaurants d’entreprise et des titres restaurants aux stagiaires de moins de deux mois. La proposition de loi doit encore faire l’objet d’une commission mixte paritaire (7 députés, 7 sénateurs) chargée de trouver une version commune. "Cette loi est très attendue par les 1,2 million de lycéens ou étudiants, qui, chaque année, bénéficient d'un premier contact avec le monde du travail par l'intermédiaire du stage", a souligné Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message