Prévenir les risques de la manutention manuelle

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
HYPER U Hanches
HYPER U Hanches© ROUY Emilie

Prenez en compte la recommandation R 478

Bien qu’elle ne s’applique qu’aux magasins de plus de 400 m2, la recommandation R 478 de l’Assurance maladie de 2016 pour prévenir les risques liés à la manutention manuelle constitue un intéressant recueil de bonnes pratiques pour les supérettes et les magasins de proximité. D’autant plus pour les mesures de prévention à caractères technique, organisationnel ou individuel, car la polyvalence des employés du réseau proxi les rend vulnérables face aux risques principaux que sont les chutes d’objets et les TMS, les troubles musculo-squelettiques.

Pensez équipement et formation de base

Nombreux sont les magasins qui n’en tiennent pas compte. Or, des chaussures de sécurité (en cas de chute d’objet), des cutters à lame rétractable, des genouillères ou un tapis d’appui (pour éviter l’hygroma du genou) sont des moyens simples et efficaces de limiter les risques. Une formation « gestes et postures » d’un à deux jours est une autre façon d’éviter les ennuis lors de la manipulation des charges et de diminuer la fatigue grâce à l’optimisation de la gestuelle.

Utilisez une plate-forme de mise en rayon

Une plate-forme de mise en rayon de deux marches de 45 cm avec garde-fou est incontestablement un moyen plus sûr de placer des produits en hauteur que les escabeaux ou pieds d’éléphants (photo). Les plus modernes préviennent les risques de chute (notamment le basculement vers l’avant au moyen de rampes repliables) tout en assurant un confort de travail maximal lors de la mise en rayon. Dans le cas d’un magasin de proximité, le caractère pliable, léger et compact de cet équipement est également un précieux atout.

Si nécessaire, adopter un équipement plus lourd

Si un transpalette à haute levée n’est pas indispensable pour un magasin de proximité de 200 m2 ou moins, il en est autrement pour des magasins de 300 à 400 m2. Le transpalette peut s’avérer nécessaire pour élever liquides ou fruits et légumes à 70 ou 80 cm du sol. La prise au sol est en tout état de cause l’un des principaux facteurs de risque de troubles musculo-squelettiques, et tout doit être mis en œuvre pour l’éviter.

Réduisez en bas la profondeur du rayon

Si la proscription du stockage en casquette et la limitation de la hauteur de rayonnage à 1,80 m ne concernent a priori pas le réseau proxi, il est important, en revanche, dans le cas d’une dépose de plain-pied, de respecter la limitation d’une profondeur maximale de 0,40 m pour toute partie du rayon se situant sous les 40 cm. Et ce au moyen d’un limitateur de profondeur ou en privilégiant cet espace pour placer bricks ou bouteilles. 

4 Le nombre d’outils incontournables : la plate-forme de mise en rayon, les chaussures et le cutter de sécurité, les genouillères (ou le tapis d’appui)

1 ou 2 jours de formation « gestes et postures » apprennent à acquérir les bons réflexes en améliorant la gestuelle

Sources : LSA, FCD

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2483

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA