Primark assume ses responsabilités pour le drame du Rana Plaza

|

Le drame du Rana Plaza, c’était il y a bientôt un an, le 24 avril 2013. L’effondrement d’une usine textile, au Bangladesh, faisait alors plus de 1100 morts.

Primark va verser 10 millions de dollars d'indemnisation de plus.
Primark va verser 10 millions de dollars d'indemnisation de plus.

La rédaction vous conseille

Un drame national, pour un écho international. Et bon nombre de grandes enseignes, connues de tous, plus ou moins directement concernées, puisqu’on trouvait dans les décombres des étiquettes à leurs marques.

Camaïeu, dans la foulée, annonçait vouloir assumer ses responsabilités. Carrefour, H&M, Inditex, faisaient de même, se regroupant pour conclure un accord sur la sécurité dans le textile dans le pays.

Primark, de son côté, avait lui aussi réagi. L’enseigne Irlandaise, qui avait très vite versé deux millions de dollars, en soutien à court terme pour tous les travailleurs du bâtiment Rana Plaza, annonce maintenant payer 10 millions de dollars de plus pour indemniser les victimes.

5 millions de dollars dans le pot commun... quand il en faudrait 40

Dans le détail, 9 millions de dollars pour les 581 travailleurs, ou de leurs familles, de New Bottoms Wave, son fournisseur, qui occupait le deuxième étage de l'immeuble effondré. Et un autre million de dollars pour un « pot de compensation commun » à partager entre tous les 3600 travailleurs concernés, directement ou non, par le drame.

Les militants qui se battent pour les victimes espèrent que le paiement effectué par Primark va aider à convaincre les autres enseignes de payer à leur tour. En effet, avant ce versement effectué par Primark, le pot commun contenait moins de 5 millions de dollars… sur un total de 40 millions de dollars nécessaires pour indemniser correctement toutes les victimes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter