Primark : déjà 126 millions d’euros de chiffre d’affaires en France en 2014

|

Primark est bien l'épouvantail du petit milieu de la mode en France. Disons que l'enseigne irlandaise a clairement réussi son entrée sur le territoire, ainsi que le confirment les chiffres fournis par Kantar Wolrdpanel, à l'occasion de sa journée consacrée à la mode, le 10 février 2015.

2 millions d'acheteurs en 2014 pour Primark et, selon nos calculs, 126 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014.
2 millions d'acheteurs en 2014 pour Primark et, selon nos calculs, 126 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014.

Primark, arrivée en France en décembre 2013 à Marseille, a joliment fait son trou dans le commerce de la mode. On savait déjà, grâce à Kantar Worldpanel, qu’au bout de six mois de présence en France seulement, Primark était déjà parvenue à intégrer le « top 25 des plus grosses enseignes en volume, pour atteindre d’ores et déjà un nombre d’articles achetés proche de La Redoute ».

2 millions d'acheteurs en un an

On sait maintenant, toujours grâce à Kantar Worldpanel, à l’occasion de la septième édition de son « Fashion morning », faisant le point sur le marché du textile, que cela s’est bien concrétisé les six mois suivant.

Sur l’année 2014, en effet, Primark a attiré dans ses magasins (5 en France seulement !) 2 millions d’acheteurs, avec chacun en moyenne 12,4 articles par panier, pour un prix moyen de 5,1 euros.

Loin d'avoir atteint sa vitesse de croisière

Si Kantar Worldpanel s’arrête là dans son pointage, un rapide calcul nous permet ainsi de déterminer que l’enseigne, en France, a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 126 millions d’euros.

Pas mal du tout, et même plus que cela si l’on considère que Primark compte seulement cinq magasins dans l’Hexagone, à Marseille, Dijon, Créteil, Villeneuve-la-Garenne et Parinor-Aulnay-sous-Bois (93)... en attendant Toulouse, Metz, Lille et Val-d’Europe dont les ouvertures sont déjà prévues. Si l’on ajoute que la cinquième boutique, à Créteil, a ouvert en juin 2014 seulement, alors on voit là l’exploit : ces 126 millions d’euros sont loin d’avoir été acquis à une vitesse de croisière, une seule de ses boutiques, celle de Marseille, ayant au bilan une année pleine.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter