Printemps Haussmann évacué, menaces d'attentat sur la France

|

A quelques jours de noël, le Printemps Haussmann a été la cible d’une tentative d’attentat et a du être évacué, mardi matin. Cinq pains d’explosifs ont été retrouvés par la police dans les étages du Printemps de l’Homme, a priori sans dispositif de mise à feu. Une lettre de menace en provenance d'un groupouscule inconnu et baptisé Front Révolutionnaire Afghan était parvenue à l’AFP le matin, entraînant l’évacuation du magasin en fin de matinée. Le Printemps a pu rouvrir ses portes vers 14h30. Cette évacuation aura sans doute des conséquences sur le chiffre d’affaires du grand magasin parisien qui réalise une grosse partie de ses ventes en décembre. Mais les conséquences économiques pourraient être plus lourdes si les consommateurs se détournaient des grands magasins pour leurs achats de noël, par crainte d’un attentat. Rapidement, le président du Printemps a annoncé le renforcement des mesures de sécurité : "On est en train de mettre en place des mesures renforcées de sécurité, pour la sécurité du personnel et des clients", a expliqué M. Pelarrey lors d'une conférence de presse improvisée, à l'extérieur du grand magasin. Chaque jour, 100 000 clients passent les portes du Printemps Haussmann, 150 000 pour les Galeries Lafayette. Alors que le commerce devait déjà faire face à un noël de crise économique, la menace d’attentat qui pèse désormais sur la France pourrait compliquer encore davantage la donne.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter