Printemps : le comité central d'entreprise fait appel de la décision de justice

|

Le rachat du Printemps a occupé les esprits tout au long du printemps 2013. Et est en passe de faire de même pour la saison suivante…

magasin Printemps

Le feuilleton estival rebondit avec, ce 21 août 2013, l’annonce, par le comité central d'entreprise (CCE) du Printemps, de sa volonté de faire appel après avoir été débouté par la justice de sa demande de reprise de la procédure de consultation des salariés sur la cession du groupe.

Finalisée fin juillet 2013, la vente du Printemps – qui devrait finalement se réaliser pour un montant de 1,75 milliard d’euros selon Mediapart, et non 1,6 milliard comme initialement annoncé – avait conduit l’intersyndicale à s’inquiéter des conditions dans laquelle elle avait été conclue.

"Aucune information ni sur l'identité du repreneur, ni sur ses projets"

D’où la demande qu’elle avait faite devant le TGI de Paris pour essayer d’obtenir quelques éclaircissements sur les finalités de la procédure. Las, le 8 août dernier, elle a été débouté de sa demande. D’où sa décision de maintenant faire appel.

« Nous estimons que le jugement du tribunal de grande instance de Paris est extrêmement surprenant, mais cette décision est susceptible d'être remise en cause par un jugement sur le fond rendu par un tribunal », affirme Bernard Demarcq, porte-parole de l'intersyndicale.

« Nous n'avons été informé ni sur l'identité du repreneur, ni sur ses projets. C'est à travers la presse que nous avons découvert des prix d'acquisition démentiels, des montages financiers plus qu'opaques et des commissions exorbitantes », enchaîne-t-il.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres