Marchés

Prix des produits de grande consommation : la désinflation entre en scène

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

On y est. En février, la désinflation s'est installée pour les PGC, à - 0,11% pour l'exhaustif, qui flirtait avec zéro inflation depuis trois mois, selon Nielsen. Le seuil a été franchi, en raison de la chute assez spectaculaire des MDD, les grandes marques étant en négatif depuis six mois.

Ce recul contraste cependant avec des catégories en très forte hausse, comme les bières (la taxe a été répercutée), les viandes et volailles ainsi que les vins. À noter que l'inflation des premiers prix est plus que sensible dans ces secteurs, mais aussi dans les BRSA et les pâtes à tartiner.

Mais la crise et la guerre des prix en grandes surfaces bloquent au global toute possibilité d'inflation.

Le non-alimentaire en souffrance

Évolution des prix, en%, par rayon en hypermarchés, supermarchés et hard-discount, en février 2013 par rapport à février 2012

Avec une désinflation à - 0,1% au global, seuls les liquides affichent une hausse, mais ce sont surtout les produits non alimentaires et le DPH qui pèsent dans la baisse des prix.

 

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA