Prix du lait : accord trouvé pour une revalorisation

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Les opérateurs de la filière laitière se sont réunis le 24 juillet 2015 autour du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Les éleveurs laitiers ont trouvé un accord de revalorisation des prix, jusqu’en décembre 2015, avec un tarif qui ne pourra pas descendre à moins de 340 euros les 1000 litres.

Stéphane Le Foll se réunira en septembre à Bruxelles, avec ses homologues européens, pour trouver une sortie de crise pour la filière laitière.
Stéphane Le Foll se réunira en septembre à Bruxelles, avec ses homologues européens, pour trouver une sortie de crise pour la filière laitière.

La rédaction vous conseille

Après les éleveurs de viande, c’est au tour des éleveurs laitiers de se faire entendre. Les producteurs, qui se sont mobilisés depuis le début de semaine, ont obtenu une revalorisation du prix du lait par la voix de leurs représentants de fédérations. A l’issue d’une réunion qui s’est tenue le 24 juillet 2015 entre les opérateurs de la filière laitière et le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, un accord a été trouvé. Jusqu’en décembre 2015, le lait vendu par les éleveurs ne pourra pas descendre en dessous de 340 euros les 1 000 litres, soit une hausse d’environ 4 centimes d’euro par litre. "C’est une crise européenne et on aurait dû prendre des décisions il y a un an", confie Thierry Roquefeuil, président de la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL).

Baisse des prix de 12 % en magasin

Cette revalorisation ne touchera que très peu les consommateurs, avec un impact de quelques centimes sur le prix de vente en magasin. "Nous subissons depuis plusieurs mois des situations déflationnistes sur l’ensemble des produits de grande consommation. Le prix des produits laitiers a baissé en magasin de 12 % au cours des 12 derniers mois. Nous souhaitons que les MDD et les premiers prix retrouvent des niveaux de tarif corrects et suffisants pour offrir une rémunération décente aux éleveurs. Les prix ne vont pas se mettre à flamber, c’est une question de rattrapage", explique Xavier Beulin, président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA).

Prochaine réunion à Bruxelles en septembre

Si un accord a été trouvé, il ne signifie pourtant pas, que les éleveurs soient totalement satisfaits. Selon eux, cette hausse permet juste de couvrir leurs frais. Mais pour Stéphane Le Foll, cette réunion permet d’envoyer un message aux acteurs de la filière. Pourtant, l’affaire est loin d’être finie. Une réunion à Bruxelles avec l’ensemble des ministres de l’agriculture des pays européens (Italie, Belgique, Allemagne, Irlande, Luxembourg), touchés par cette crise est prévue le 7 septembre 2015.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA